RDC : Vers la création d’une raffinerie du Cobalt congolais au Canada

0
598

Fermée depuis cinq ans, grâce à ce contrat First Cobalt va rouvrir son usine d’ici 18 à 24 mois suite à l’accord signé avec le groupe Glencore pour le raffinage du cobalt congolais. Le financement des activités est d’environ 40 millions de dollars américains.

Selon l’entreprise minière canadienne First Cobalt Ces activités vont offrir une trentaine d’emplois permanents. Pendant la période de construction, on pourrait atteindre une centaine d’emplois, plus l’impact indirect des investissements de 40 millions de dollars. Et là, sans compter les effets multiples indirects comme les impôts versés.

La RDC, qui représente 70 % de la production mondiale de cobalt devient un enjeu mondial. Aujourd’hui, environ 100 % de cette production se retrouve sous le contrôle des raffineries chinoises. Et les américains, qui n’apprécie pas cela, tiennent au contrôle de ces minerais stratégiques.

Dans le cadre du projet, quatre constructeurs automobiles mondiaux sont en discussion avec First Cobalt, tous présents en Amérique du Nord. La production de 2500 tonnes de cobalt par année pourrait approvisionner annuellement une de ces compagnies, pour produire des batteries de véhicules électriques. Selon First Cobalt, cette production pourrait augmenter jusqu’à 5 000 tonnes par année.

Article précédentRDC : Le géant pétrolier Total RDC renonce à l’exploitation du pétrole dans le bloc III du Graben Albertine
Article suivantRDC: Le FPI finance  les travaux de construction des forages à Kindu.