Corruption et blanchiment des capitaux : Saleh Assi et ses trois entreprises sanctionnées par le trésor américain

0
537

Le trésor américain a pris le 13 décembre 2019, des sanctions contre Saleh Assi, Directeur Général de Pain victoire et Nazem Saïd, un homme d’affaire libanais, qui se livre aux activités de commerce de diamants en République Démocratique du Congo. Le département américain du Bureau de Contrôle des actifs étrangers (OFAC) reproche à ces opérateurs économiques d’activité illicite et de blanchiment d’argent au profit du Hezbollah libanais, placé sur la liste américaine des mouvements terroristes.

Le Département américain du Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC), l’organisme de contrôle financier dépendant du Département du Trésor américain, a pris des mesures restrictives contre deux libanais et leurs sociétés affiliées en République démocratique, pour avoir généré des millions de dollars sur des activités malveillantes et leurs liens avec les Hezbollah.

Les mesures du Trésor américain à l’encontre de Saleh Assi ont été prise sur base de blanchiment des capitaux à travers les entreprises de diamants de l’homme d’affaire Libanais Nazem Saïd Ahmad. Par contre, le patron de « Pain Victoire » et « Trans Gazelle », collabore avec Adham Husayn Tabaja, financier américain du Hezbollah à qui, il fournit des soutiens financiers”, indique le communiqué du Département américain du Bureau du contrôle des actifs étrangers. 

Selon les enquêtes de OFAC, Tabaja a maintenu des liens directs avec les hauts responsables du Hezbollah et sa composante opérationnelle, le Jihad islamique, qui est responsable de l’exécution des attaques terroristes du Hezbollah dans le monde entier.

C’est la raison pour laquelle les trois entités détenues, contrôlées ou dirigées par Assi, notamment « Trans Gazelle » et le groupe « Mino Congo », dont fait partie « Pain Victoire », ont été également sanctionné. Conséquences elles ne peuvent plus faire des opérations monétaires en dollars américains.

Article précédentRDC : le Gouvernement veut procéder à la numérisation de la chaîne de la recette publique sous six mois
Article suivantTSHOPO : 300.000 arbres plantés, 300 hectares de terres restaurés dans la Cité de Yangambi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici