RDC: le FMI accorde un crédit d’urgence de 369 millions de dollars américains

0
372

Le Fonds Monétaire International (FMI) a annoncé lundi le déblocage de 368,4 millions de dollars d’une ligne de crédit d’urgence pour que la République Démocratique du Congo afin de répondre à ses besoins “urgents en matière de balance des paiements”, indique un communiqué de l’institution.

Le FMI a également approuvé la mise en place d’un programme qui autorise ses équipes à aider les autorités congolaises à mettre en oeuvre leur politique. 

La RDC se trouve dans une position financière difficile. C’est en raison de la baisse du prix des matières premières et de nouvelles dépenses ainsi qu’un contrôle des dépenses plus laxistes pendant la période de transition politique. Tout ceci a mené à une situation budgétaire moins bonne en grande partie financée par la banque centrale et dans ce contexte, les réserves internationales sont tombées à des niveaux critiques ce qui a créé des besoins urgents en matière de balance des paiements, note le FMI.

Fin septembre 2019, les réserves de change ont atteint 869,88 millions de USD , grâce aux opérations des rachats de devises provenant des paiements des impôts, droits, taxes et redevances des opérateurs miniers et pétroliers.  Elles représentent une couverture d’environ 3 semaines d’importation des biens et services, soit un niveau inférieur au minimum requis de 3 mois d’importations dans le cadre des critères de convergence macroéconomique de la SADC et du COMESA.

Le Fonds monétaire international note, par ailleurs que “l’environnement économique de la RDC reste difficile et vulnérable aux chocs extérieurs”, tout en soulignant que la croissance devrait fortement décélérer en 2019 à seulement 4,5% contre 5,8% en 2018.

L’assistance des équipes du FMI est prévue jusqu’en mai 2020. Ce programme «doit permettre aux autorités d’avoir plus de temps pour identifier, classer par ordre de priorité et mettre en oeuvre des réformes destinées à augmenter les revenus, combattre la corruption et améliorer la gouvernance», souligne encore le communiqué.

Article précédent[Interview] Nadège Bulabula: L’entrepreneuriat a son sens lorsqu’on transforme les problèmes en solutions
Article suivantRDC: la BCC gèle toutes les transactions financières de Saleh Assi et celles de ses entreprises

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici