RDC : Le Gouvernement congolais espère une augmentation de 0,5% du prix des matières premières pour financer son programme en 2020

0
410

L’assemblée nationale a adopté le jeudi 5 novembre 2019 le projet de loi des finances 2020. Pour mobiliser les recettes internes, le Gouvernement congolais espèrent sur une amélioration de la conjoncture économique au niveau internationale. Toutes les projections des recettes ont été arrêté sur base de la pression fiscale arrêté à 13% contre 9% en 2019. Alors que les prévisions de taux de croissance se sont établis à 5,4% en 2020, contre 5,1% en 2019.

Depuis fin juillet 2019, les perspectives du FMI renseignent que les cours des matières premières hors combustibles (cuivre, cobalt…) devraient connaître une légère amélioration en 2020. Ils passeraient d’une variation moyenne annuelle de -0,6% en 2019 à 0,5% en 2020.  En moyenne mensuelle, les cours du cuivre et du cobalt passeraient respectivement à 5.867,9 USD et à 28.055,0 USD la tonne en décembre 2020.  

En ce qui concerne le pétrole, après avoir atteint un cours moyen de 57,69 USD le baril en décembre 2018, son niveau, en moyenne mensuelle, devrait se situer à 65 USD à fin décembre 2019 et à 64,73 USD le baril pour l’année 2020.

Suite à des fluctuations des prix des matières premières, le Fonds Monétaire internationale, lors de la sa dernière mission de travail en RDC, a évalué le taux de croissance à 3,2% en 2020.

Une situation qui ne rassure personne

Face à la presse, le vendredi 6 décembre, le Fonds Monétaire Internationale (FMI) a jugé la démarche du Gouvernement congolais peu réaliste au regard de la baisse drastique de certains métaux dont le cuivre et le cobalt. L’histoire pourrait donner raison à cette institution de Bretton-woods.

Entre 2017 et 2019, le prix du cuivre et cobalt a connu beaucoup de fluctuation sur le marché international. Ce qui a conduit à la diminution sensible de la contribution su secteur attractif à la croissance économique, qui est passé de 2,67 % en 2019 contre 4,77 % en 2018.

Pour le cuivre, son cours a chuté de 6.154,98 USD la tonne à fin décembre 2017 à 6.098,38 USD pour la période correspondante de 2018. Au premier semestre 2019, il s’observe une légère remontée du cours de 2,1%, comparativement à son niveau de décembre 2018, avec une moyenne mensuelle observée de 6.224,4 $/tm.  

En ce qui concerne le Cobalt, son cours a enregistré une hausse considérable à fin décembre 2018 se situant à 73.013,71 USD la tonne contre 57.372,16 USD à fin décembre 2017. Une baisse drastique de cours de ce produit a été enregistrée sur les six premiers mois de 2019, se situant à environ 33.562,31 USD la tonne en moyenne mensuelle, soit 117,6 % de réduction.

S’agissant de l’or, son cours a connu une légère baisse, passant de 1.258,11 USD l’once en 2017 à 1.250,29 USD à fin décembre 2018. Une remontée modérée d’environ 3,7% est observé sur la période allant de janvier à juin 2019, soit 1.296,4 USD l’once en moyenne mensuelle. 

Quant au pétrole, le prix du baril du brent est passé de 54,86 USD à fin 2017 à 57,69 USD à la période correspondante de 2018. La remontée du cours s’est poursuivie sur les six premiers mois de 2019 avec une moyenne mensuelle de 66,01 USD.

Avec cet environnement économique instable, le pire reste à craindre. En cas de non réalisation de minima des recettes projetées, la RDC pourrait connaître une grogne sociale sans précédent.

Article précédentTSHOPO: Walle Lufungula et l’édit budgétaire exercice 2020, rassurants ou ambigus !
Article suivantRDC : Félix Tshisekedi annonce le début imminent de la construction du port de Banana.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici