TSHOPO : 300.000 arbres plantés, 300 hectares de terres restaurés dans la Cité de Yangambi

0
431

Le projet Formation, Recherche et Environnement dans la Tshopo (FORETS) a facilité la création de plus de 600 emplois directs, formé plus de 220 étudiants de troisième cycle, restauré près de 300 hectares de terres dégradées, et planté environ 300,000 arbres dans la Cité de Yangambi. Il a été financé grâce à l’appui de l’Union Européenne. C’est la coordination du projet, qui l’a indiqué lors d’une conférence de presse organisée par la Cellule d’appui à l’Ordonnateur national du Fonds Européen de Développement en RDC (COFED). 

En de ce résultat, le projet a permis la plantation d’arbres pour améliorer la qualité du sol des terres dégradées et pour produire de la biomasse, a atteint environ 10 000 arbres plantés par jour cette saison,” a expliqué Abdelaziz El Bayed, directeur des opérations du projet FORETS. D’autres activités de développement en cours de mis en œuvre, on signale la formation d’entrepreneurs locaux et l’introduction de techniques d’agroforesterie. 

Une tour à flux de carbone sera inaugurée en 2020 

Ce projet, coordonné par le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) est mis en œuvre collaboration avec l’Université de Kisangani (UNIKIS), le Musée royal d’Afrique centrale (MRAC) et le Jardin Botanique Meise. Il a également réussi à relancer des initiatives de recherche de haut niveau pour promouvoir une meilleure compréhension et conservation des forêts du bassin du Congo.

Une tour à flux de carbone, la première du genre en Afrique centrale, sera inaugurée en 2020 grâce à l’appui scientifique et technique de l’Université de Gand, l’entreprise R&SD, et l’École Régionale Postuniversitaire d’Aménagement et de Gestion intégrés des Forêts et Territoires tropicaux (ERAIFT).

En 2018, FORETS et l’INERA ont inauguré le premier laboratoire de biologie du bois en Afrique sub-saharienne, et ont aussi rénové l’herbier de Yangambi, qui a l’une des collections botaniques les plus précieuses du continent.

Rédaction

Article précédentCorruption et blanchiment des capitaux : Saleh Assi et ses trois entreprises sanctionnées par le trésor américain
Article suivantLa COP25 se clôture avec un tout petit accord sur le climat, la RDC n’en tire grand-chose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici