Haut-Katanga : les paysans de la cité de Kipushi font face au problème d’accès au financement agricole

0
397

Les paysans de Kipushi, cité minière située à 3O Km de Lubumbashi, sont butés à une contrainte budgétaire pour s’approvisionner aux intrants agricoles, dont les engrais chimiques et les produits phytosanitaires indispensables à leurs travaux champêtres.

Cette situation a un impact sur la production du maïs, dans une province du Haut-Katanga, où les autorités provinciales sont obligées d’importer la farine de maïs.

« Il faut dépenser au moins 350 dollars américains pour s’acheter les intrants agricoles. Faute de moyens, la plupart des agriculteurs sont obligés d’abandonner leurs activités agricoles pour se livrer à la débrouillardise notamment l’exploitation minière artisanale, indique la société civile locale, contactée par Tsieleka.

En République Démocratique du Congo, les petits agriculteurs font face à un problème de financement pour accroître leurs productions. Avec un budget du secteur agricole de 150 millions USD, l’Etat a des difficultés à appuyer les paysans. Le Plan national d’investissement agricole (PNIA), élaboré en 2013, prévoit une prévision budgétaire de 713 millions USD l’année. Plus de 8 ans après, ce plafond indicatif n’a jamais été franchi.

Cependant, tous les paysans ont besoin d’appui des pouvoirs publics pour améliorer leurs niveaux de production. Les petits agriculteurs, par exemples, ont plus de difficultés à accéder aux intrants agricoles dont les engrais et semences améliorées. Mais le plus dur reste l’accès aux financements agricoles, et pour les petits et pour les grands agriculteurs, dans l’ancien Katanga. L’appui des pouvoirs publics pourrait, par exemple, consister en des conseils agricoles, en plus d’octrois des crédits agricoles vivement souhaités par de nombreux agriculteurs.

fondationbintene.org/tsieleka

Article précédentSud-Kivu : Théo Ngabije informatise les opérations de perception des recettes provinciales
Article suivantSommet Royaume-Uni-Afrique : le climat des affaires et les énergies renouvelables dans l’agenda de Félix Tshisekedi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici