[Interview] L’an 1 d’alternance politique: la RDC est gérée par un système des prédateurs (Patrick Mundeke)

0
505

Après une année de passation du pouvoir entre l’ancien Président Joseph kabila kabange et le nouveau Felix Tshisekedi, les congolais disent retenir son vœux  de lutter contre la corruption sous toutes ses formes .

Au Nord-Kivu, particulièrement à Goma les partis politiques ne parlent pas même langage au sujet de l’évaluation du bilan économique du chef de l’état. Dans une interview exclusive accordée à fondationbintene.org/tsieleka, Patrick Mundeke cadre de la coalition Lamuka et membre du parti politique “Ensemble pour la République” de Moise Katumbi fait un état de lieux de la première année d’alternance en République démocratique du Congo. La corruption, dossier de 15 millions USD, la situation sociale et économique, autant des sujets abordés avec notre permanant à Goma.

fondationbintene.org/tsieleka: Félix Tshisekedi a promit de lutter contre la corruption. Depuis, plusieurs ONG lui demande de passer aux actes. Quelle est votre réaction ? 

Patrick Mundeke: il va lutter contre quelle corruption, alors que son cabinet est éclaboussé tout le temps dans des scandales financiers. L’affaire 15 millions, l’affaire Yuma de 200 millions d’euros, l’institution elle même Présidence de la République a perdue sa valeur depuis une année. D’autant plus que tout le monde sait qu’il n’a pas été élu par les congolais, le pays est en train de vaciller, la crise elle est là.

fondationbintene.org/tsieleka: Tous les dossiers salles de l’ancien regime n’ont jamais été mis devant la justice. Même le dossier de 15 millions a été étouffé, n’est-ce pas une contradiction par rapport à la volonté du F.Tshisekedi à lutter la corruption? 

Patrick Mundeke : il a quelle force d’attaquer  les gens à qui il doit tout? Félix est dans un climat où il ne doit pas réussir, tout le monde sait qu’il est là par la volonté d’un homme, il n’a ni capacité ni force de tenter d’enquêter sur le passé des uns et des autres. Je pense qu’en tant que citoyen et cadre politique qu’il n’y aura rien.

fondationbintene.org/tsieleka: Depuis décembre le pays fait face à une flambée de prix et la dévaluation du Franc congolais. Les mesures du Gouvernement n’arrivent pas à satisfaire la population. Même la ville de Goma n’est pas épargnée. Qu’est-ce que vous attendez du Gouvernement? 

Patrick Mundeke : je n’attends rien de ces gens, ils sont entrain de se servir et voler l’argent du pays, le système qui est là c’est un système des prédateurs. La crise va s’accentuer et peut être,  ils vont s’arrêter à mis chemin. En bref, je n’ai aucune attente vis-à-vis d’eux.

fondationbintene.org/tsieleka: Que peut faire aujourd’hui F.Tshisekedi pour stabiliser l’économie et lutter contre la corruption ?

Patrick Mundeke: le système est tel qu’il est, je n’ai pas le temps de faire des propositions, c’est un business au sommet de l’état et qui ne pas là pour l’intérêt des congolais. C’est un business des individus, ils vont continuer à s’enrichir jusque sur le dos du peuple congolais.

Safi Sharanguza à Goma

Article précédentHaut-Uélé: Une ONG dénonce le non respect des textes, du circuit normal dans l’exploitation et la vente de l’or
Article suivantKwilu: réhabilitation de 657 km des routes de dessertes agricoles dans le cadre de PAPAKIN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici