RDC-Corruption: la COGEP appelle Félix Tshisekedi à exploiter les différents rapports de l’ITIE

0
592

Au cours de son point de presse de mardi 18 août 2020, la coalition pour la Gouvernance des Entreprises Publiques du secteur extractif, (COGEP) est préoccupée par le bon fonctionnement de l’initiative des industries extractives, (ITIE-RDC). Devant la presse, Daudet Kitwa Kalume coordonnateur de la COGEP a formulé quelques recommandations à l’endroit du  Président de la République, au Premier Ministre et à certains ministres pour décanter les faiblesses liées au fonctionnement de cette structure.

Préoccupée par la situation que traverse l’ITIE-RDC, la COGEP recommande au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi d’instruire le Premier Ministre  pour que toutes les faiblesses liées au fonctionnement de l’ITIE-RDC notamment les questions de gouvernance et les questions de financement soient résolues ;

Ces membres de la société civile rappelle au président d’’instruire les instances judiciaires, institution de contrôle, agence de lutte de contre la corruption d’exploiter le rapport ITIE pour déceler les indices de corruption et établir les responsabilités.

Cependant, la question de la redynamisation des organes de contrôle, notamment la cours de compte, (CC) l’inspection générale des finances, (IGF)  et la cellule nationale de renseignement financier (CENAREF), fait partie de leurs revendication, pour que ces institutions arrivent à faire correctement son travail.

Quant au premier Ministre, la COGEP demande d’instruire le ministre du Budget et celui de finances pour que la dotation du comité national de l’ITIE soit débloquée, une fois débloqué les solutions seront trouvées et le coordonnateur qui a été récemment nommé aura les moyens pour travailler.

Rappelons que la RDC a fait de l’ITIE en 2005. Le décret portant sa création a vu le jour le 19 juillet 2009. La COGEP qui défend les intérêts de l’ITIE-RDC est une organisation non gouvernementale et des chercheurs indépendants qui travaillent dans le secteur des ressources naturelles en RDC. 

Olivier Masini  

Article précédentMines : une nouvelle société de taillerie de diamant installée en RDC
Article suivantRDC: le Ministère du portefeuille active les mécanismes de paiement de la dette des entreprises publiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici