Tshuapa : bientôt la réhabilitation de la route nationale n°8

0
1192

Le caucus des députés nationaux et sénateurs de la province de la Tshuapa ont été reçu le 15 août par le Premier Ministre Sylvestre Ilunga. Ces élus ont expliqué au Chef du Gouvernement que la province se trouve dans un état pratiquement d’abandon. Il est plus nécessaire de désenclaver cette province issue du démembrement. D’où, la réhabilitation de la route nationale n°8 s’avère plus que capital pour l’enclavement de la province.   

Nous avons discuté autour des questions que nous considérons comme prioritaires à savoir l’impératif de désenclavement avec la réhabilitation de la route national n°8, des routes d’intérêt social. Nous avons parlé des questions liées à l’éducation nationale où il faut absolument au-delà de la gratuité construire des écoles dignes mais aussi doter la province des hôpitaux équipés avec un dépôt pharmaceutique pour s’approvisionner en médicament », a expliqué Jacques Djoli député national.

Le caucus des élus de la province de la Tshuapa rentre rassurer.

Il a été convenu avec le chef de l’exécutif que l’office de route avec le le ministre des infrastructures puissent évaluer en toute urgence la route national n°8 afin qu’une enveloppe conséquente soit affectée pour pouvoir rendre praticable ce tronçon de la route d’intérêt général. La province bénéficiera d’un bâtiment administratif et d’une structure de l’enseignement supérieur officiel agréé”, s’est réjoui le sénateur Guy Loando.

Au-delà de tout, les élus de la province de la Tshuapa ont suggéré qu’une feuille de route soit  élaborée pour l’ensemble des actions à mener à travers le ministère sectoriel afin d’assurer un bon suivi.  

Olivier Masini

Article précédentRDC-électricité : Félix Tshisekedi instruit le gouvernement à finaliser le projet de valorisation du gaz naturel dans la zone terrestre
Article suivantRDC : voici les 9 propositions du Ministre du Budget pour accroître les recettes publiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici