Lubumbashi: des leaders d’opinions appellent la population à boycotter la taxe urbaine, instaurée par la ville

0
1479

Le Maire de la Ville de Lubumbashi a signé depuis le mois de mai dernier, un arrêté qui instaure la “taxe de péage urbain”. Cette nouvelle taxe est imposée aux usagers de la route d’intérêt urbain dans la ville de Lubumbashi. Pourtant, il existe déjà une taxe sur la circulation routière (la vignette) qui est payée annuellement.

Les leaders d’opinions, à l’instar de Jean Claude Muyambo et le député provincial Vital Sunzu appellent la population à ne pas payer cette nouvelle taxe car, elle est sans base légale affirment-ils.

Me Hubert Tshiswaka Masoka appelle à un contrôle citoyen pour que le maire de Lubumbashi justifie son arrêté par une base légale. A défaut, la population est en droit de refuser de la payer.

C’est une escroquerie bien orchestrée par les ennemis de la province. On doit nous dire le soubassement juridique de cette autre taxe, y compris son fait générateur », affirme Dego Lushiku taximan.

Dans un arrêté urbain n°033/BUR-MAIRE/Ville/L’SHI/20 du 23 mais 2020 portant organisation et modalités de perception de la taxe de péage sur les ponts et routes d’intérêts urbains dans la ville de Lubumbashi, “le maire de la ville pris cette mesure pour donner à la mairie les moyens de bien mener ses actions dans la ville de Lubumbashi”, nous dit une source  proche à la mairie.

Selon la nomenclature de mars 2018, fixant la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevances de la province et de l’Entité territoriale décentralisée ainsi que les modalités de leur répartition, cette taxe revient à la province.

« Je demande au maire de la ville de Lubumbashi de suspendre la perception de la taxe sur le péage urbain », a déclaré Fredy Kashoba, président de l’assemblée provinciale, devant les élus du Haut-Katanga.

Afi’du

Article précédentRDC: le FPI réalise 120,7% de ses assignations au premier semestre 2020
Article suivantRDC : le financement de la prévoyance sociale représente 1,6% des dépenses publiques (Etude)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici