RDC-programme triennal: le FMI exige la restructuration de la BCC, la transparence des Mines et un budget réaliste pour 2021

0
1535

Le gouvernement de la RDC à travers le ministère des finances a entamé les négociations avec les Fonds monétaire international (FMI). Les discussion portent autour de la fin en septembre du programme de référence conclu en décembre 2019.

Ce qui pourrait ouvrir des négociations en octobre prochain pour la conclusion d’un programme triennal qui sera assorti de trois préalables. Le ministre des finances Sele Yalaghuli est revenu sur ce trois préalables au cours d’une réunion par vidéoconférence avec l’équipe du FMI ce mardi.

Il s’agit de l’élaboration d’un projet de budget 2021 réaliste ; la restructuration de la Banque centrale du Congo (nomination des commissaires aux comptes et renouvellement de son Conseil d’administration) ; la transparence dans le secteur minier (publication du rapport ITIE et de tous les contrats miniers conclus, notamment ceux de la MIBA et de SOKIMO).

Sur ces préalables du FMI, le ministre des finances a fait savoir à l’équipe du FMI que “le Gouvernement est résolument engagé à réussir son programme de référence et à conclure un programme triennal formel avec le FMI. C’est grâce à ce programme triennal formel que la RDC pourra bénéficier d’appuis budgétaires pour son budget 2021”.

Un grand défi attend dès lors le Gouvernement : remplir les préalables posés par le FMI pour s’ouvrir grandement le chemin des appuis budgétaires de divers partenaires au développement, principalement la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale (BM).

Afi’du

Article précédentRDC : Des magistrats de la Cour des Comptes en fonction sans avoir prêté serment
Article suivantRDC : le Coref examine le rapport provisoire révisé de l’évaluation 2019 de performance de la gestion des finances publiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici