Sud-Kivu : après la mort de 50 personnes, le Gouvernement suspend l’exploitation artisanale des minerais dans le site de Kamituga

0
839

La réunion du comité de conjoncture économique de ce mercredi 16 septembre 2020, a penché sur l’exploitation artisanale des minerais dans le site de Kamituga situé dans la province du Sud-Kivu. La réunion intervient quelques jours après accident mortel enregistré sur le site minier. Ces incidents malheureux ont poussé le Gouvernement à suspendre les activités minières dans ce site.  

“Le secteur minier a été marqué par d’abord une page noire. Un accident a eu lieu au Sud-Kivu le vendredi 11 dans un site d’exploitation artisanal.  La cause de cet accident est la pluie diluvienne qui s’est abattu sur la ville de Kamituga et ses environs. 50 personnes jusque-là ont trouvé la mort et 20 corps ont été repêché. Mais  on est en train de rechercher les autres, a declaré Elysée Minembwe est vice-premier ministre du Plan. 

Et d’ajouter, “le Gouvernement a décidé d’une enquête sur ce sujet-là. Mais, il a décidé de suspendre l’exploitation des minerais sur ce site”. 

En République Démocratique du Congo, selon le rapport d’une étude menée par la Banque Mondiale et PACT Inc., l’effectif de la main-d’œuvre évoluant dans le secteur de l’exploitation artisanale et à petite échelle varierait entre 500.000 et deux millions. Certains exploitants artisanaux travaillent de manière informelle et illicite. 

La fraude minière dans l’exploitation artisanale constituerait un manque à gagner pour le Gouvernement. Selon cette étude, les recettes évasives à la suite de la fraude minière étaient évaluées à USD 8 millions par an seulement pour la filière aurifère.

Olivier Masini  

Article précédentRDC/Covid-19 : près de 76% entreprises ont enregistrés une baisse sensible de leur revenu
Article suivantRDC : traçabilité des marchés publics, le gouvernement doté d’un système automatisé et intégré pour évaluer les performances du système

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici