Transco-Plainte contre Odep : nous avons un collectif d’avocats qui se prépare pour répondre à ça (Florimond Muteba)

0
861
Photo: Florimond Muteba, Président du conseil d'Administration de l'ODEP

L’ancien vice-premier ministre et ministre des Transports José Makila a déposé le lundi 21 septembre 2020 au tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe, une plainte à l’encontre de l’Observatoire de la Dépense Publique, Odep. Ce après publication d’un rapport sur la gestion de la société de Transco.

Le rapport met en cause plusieurs personnalités, dont l’ancien Ministre des transports et voies de communication. Contactez par Tsieleka.com pour réagir, Florimond Muteba PCA de l’Odep qualifie cette plainte de la honte, dont voici l’intégralité de l’interview.

Tsieleka.com : Le rapport publié par l’Observatoire de la dépense publique, Odep a cité l’ancien vice-premier ministre de Transport et voies de communication José Makila. Ce pour avoir autorisé le DG de la société Transco d’emprunter 910 mille de dollars auprès de la Rawbank. Ce dernier a déposé une plainte au parquet de Kinshasa Gombe contre l’Odep pour diffamation. Quelle votre réaction ? 

Florimond Muteba : d’abord je considère que c’est une plainte sans objet. Parce qu’il s’insurge contre un courrier que nous avons cité dans notre rapport. Un courrier qu’il avait adressé au Directeur Général de Transco pour l’autoriser de contracter une dette vis-à-vis de la Rawbank, d’un montant de 910 mille de dollars. C’était au mois de décembre 2018. Vous comprenez que juste quelque jour avant les élections. Vous pouvez comprendre que cet argent n’a pas servi à l’entreprise. Cela n’a été mis ni dans le cycle d’exploitation ni dans les investissements. D’ailleurs, ça n’apparait même pas dans le compte de l’entreprise. Cet argent est allé où ? Il faut comprendre que l’argent a servi à autre chose, que la vie de l’entreprise. 

Tsieleka.com: De qui tenez-vous cette information, selon laquelle on a emprunté un tel montant auprès de la banque. Et si vous faites foi au texte, qu’est-ce qui vous donne l’assurance que ce texte est authentique ?

Florimond Muteba: Notre source est une authentique. Cette documentation nous l’avons obtenu des personnes dignes de foi. Ce n’est pas la seule parce que nous détenons plus d’une centaine de document authentiques. Comment nous savons que les recettes qui sont déclarées par les dirigeants de Transco sont de 15 millions par an. Ce n’est pas la réalité? La réalité pour ceux qui travaillent dans l’entreprise est de près de 24 millions de dollars. Donc, il y a une différence de 9 millions, dont qu’il a cautionné le. Vous imaginez que la société comme Transco pour s’approvisionner en pièce d’échange, allez au marché de Somba Zigida. Le ministre n’a pas honte d’aller devant le juge pour dire qu’il traduit en justice l’Odep?

lire aussi-Dossier Transco: en septembre 2017, José makila a sollicité et obtenu 33.558 USD pour une mission de service (courrier) 

Tsieleka.com: Comment répondez-vous au DG de Transco qui estime vous dites des histoires ?

Florimond Muteba : Ce qui va nous départager, c’est la cour des comptes et l’Inspection Générale des finances. Mais, en attendant ce que nous voulons ce que le Président de la République arrête la gabegie financière. Il arrête ces fuites énormes d’argent et qu’il mette hors d’état de nuire ces dirigeants-là qui font la honte de hauts cadres congolais. L’Odep demande au Président de la République d’arrêter le coulage des recettes de la société Transco.  

Tsieleka.com: Qui est derrière l’Odep parce que les enquêtes que vous menez vous exposent ?

Florimond Muteba: Il n’y a pas des politiciens derrière l’Odep. Il n’y a que le peuple qui soutient les actions de l’Odep. Lorsque quelque part est en train de nous protéger. L’Odep c’est l’église au milieu du village lorsque les intérêts du peuple congolais sont quelques part lésés nous nous en apprenons à ceux qui le font.

Tsieleka.com: Par rapport à la plainte déposé, du côté de l’Odep vous avez pris de dispositif formé un collectif d’avocat pour vous représenter ?

Florimond Muteba: Tout à fait, nous avons un collectif d’avocats je ne veux pas encore donner le nom de celui qui dirige le collectif. Mais nous avons un collectif qui se prépare pour répondre à ça. Mais, on ne va pas nous prendre le devant pour aller à la justice. On attend s’il y a convocation, le collectif va agir, c’est clair. 

Cette plainte ne va pas jamais intimider l’Odep pour mener d’autres enquêtes afin d’aider le pays a arrêté la gabegie financière qui met en mal le décollage de ce grand pays d’Afrique noire.

Olivier Masini 

Article précédentCuivre : Kamoto Copper Company hausse sa production de 270.000 tonnes
Article suivantTransports: le cabinet d’avocats du Ministre des transports Didier Mazenga assure le conseil de la société Transco

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici