Etats financiers de la BCC: la mise au point de Deogratias Mutombo étale les dysfonctionnements du système monétaire de la RDC

0
822
Photo: Deogracias Mutombo, Gouverneur de la BCC

Après la publication sur son site internet du rapport d’audit externe, la Banque centrale du Congo tente de rassurer l’opinion nationale. Le rapport du cabinet Deloitte met au grand jour certaines irrégularités de l’institution monétaire de la RDC, après analyse des ses états financiers. 

Au terme de la réunion du Comité de politique monétaire, tenue ce jeudi 8 octobre, le Déogratias Mutombo parle de la performance de son institution. 

“Lorsque vous prenez l’opinion même de l’auditeur, elle est favorable sans réserve. L’auditeur indique que les états financiers reflètent l’image fidèle de la situation financière de la banque centrale close le 31 décembre 2019, y compris sa performance financière et ses flux de trésorerie”, a souligné le Gouverneur de la banque centrale.

Des dettes contractées depuis 1980

Selon le Rapport d’audit externe, la RDC doit payer une dette 908 000 DTS à la Banque Rwandaise et 2,950 millions DTS à celle Burundi.

“La fameuse dette vis-à-vis du Burundi et du Rwanda, c’est une dette qui est née des soldes négatifs des opérations issues d’un mécanisme de compensation très lointaine de l’époque du zaïre. Ce dans le cadre de la CEPGL. A l’époque, il y avait ce solde négatif qu’on a trouvé, vers 1980. On avait aussi une chambre de compensation avec l’Angola qui nous doit aujourd’hui plus de 10 millions USD. Montant qui n’a jamais été payé non plus”, a expliqué Deogratias Mutombo. 

Par ailleurs, a-t-il poursuivi l’Etat doit  à la Banque centrale du Congo une créance de 2 000 milliards FC. Il ne paie pas non plus les intérêts sur ces créances. “Nous n’avons jamais enregistré de déficit. L’Etat en 2020 n’a pas payé les intérêts sur la créance titrisée”, a déploré le Gouverneur de la BCC.

Le rapport d’audit soulève aussi l’existence de nombreux sous-comptes actifs, dans des Banques privées et au niveau de la banque centrale.

lire aussi- RDC: un audit de la BCC découvre un solde de 535 millions USD, logé dans 33 sous-comptes

Un bilan satisfaisant

L’actif du bilan de la banque centrale du Congo passe de 6 096 milliards FC en 2019, venant de 4 450 milliards FC en 2018 et 4 096 milliards FC en 2017. “C’est une performance financière qui est vérifiable dans les états financiers de la Banque centrale”, a-t-il déclaré.

Toutefois, Deogratias Mutombo reconnaît le faible bénéfice enregistré en 2019. « Depuis que nous avons instauré notre gestion, les exercices se clôturent par des bénéfices d’exploitation importants. Je crois qu’il a été de plus ou moins 11 milliards FC en 2019 contre 35 milliards FC en 2018″, a-t-expliqué.

PM

Article précédentPweto: l’entreprise minière Trafigura annonce la reprise de la production du cuivre
Article suivantRDC: Augustin Kibassa Maliba apporte son soutien à l’association des fournisseurs d’Internet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici