Kasaï-Orientale: le gouverneur Maweja Muteba plonge les finances publiques dans le noir (Tome 2)

0
684
Photo: Maweja Muteba, Gouverneur du Kasaï-Oriental

Il est l’unique gouverneur élu sur la liste de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), au terme du cycle électoral de 2018. Plus d’une année après, la gestion de Jean Maweja Muteba est opaque. C’est ce révèle le rapport de la commission parlementaire de l’assemblée provinciale du Kasaï-Oriental.

La commission parlementaire révèle le détournement des deniers publique, notamment des véhicules et des fonds covid-19, obtention des créances abusives dans différentes banques à Mbuji-Mayi.

“Toutes les dépenses sont effectuées par le gouvernement provincial sans l’intervention préalable des contrôles, autorisation, approbation et visa réglementaires. Le gouverneur s’est approprié de façon détournée un total de 14.018.166 francs congolais par mois, multiplié par douze mois ce qui donne 168 217 900 franc congolais (82.865 USD), pour rémunéré 104 agents fictifs”, indique la commission d’enquête parlementaire.

Fin 2019, la province a mobilisé 2 335 916 575,09, contre les prévisions de 110 806 730 304,99 Franc congolais, soit 2%.

Le diamant ne contribue pas aux recettes de la province

Le rapport du contrôle parlementaire renseigne que les recettes de la province restent très faibles, malgré les promesses faites par le gouverneur Maweja d’engager des réformes visant la maximisation des recettes.

“Des nombreux actes générateurs des recettes restent non activés. Le diamant qui devrait être une des ressources de la province, ne contribue pas à l’édit provincial”, explique les enquêteurs.

Pour appuyer leur thèse, la commission parlementaire cite le taux de réalisation de la redevance pour atténuation et réhabilitation de l’environnement minier d’exploitation artisanale, fixé à 2,60%, à fin 2019. Et la rubrique quotité sur les frais à rémunération de services rendus, la redevance minière prévue à hauteur de 1 millions de franc congolais, le taux de réalisation est de 0% à fin 2019.

Ceci prouve à suffisance que la fraude, règne et des réseaux mafieux se sont fortement installés dans la chaîne des recettes de la province, ajoutent-ils.

Inquiétude sur la gestion de fonds covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, la province du Kasaï- Orientale a été doté de 121.280 USD, transférés à la Banque TMB. Son utilisation a été fait sur base d’un état de besoin, sans respect de procédure relative aux finances publique, dénoncent les députés provinciaux.

Au terme des analyses de pièces comptables, les enquêteurs ont noté un détournement de 38.255 USD, qu’ils demandent au gouverneur de rembourser. Un montant dépensé avant la covid 19, et que le gouverneur a requière, alors qu’aucune pièce ne fait mention des besoins susmentionnés, révèle le rapport.

Hormis la mauvaise gestion des fonds Covid(19, le gouverneur s’est aussi illustré dans entendement sans respect des normes de bonne gouvernance.

Pour réhabiliter les quelques 15 km de la voirie menant vers le stade moderne Kashala Bonzola, le gouverneur a emprunté 1,5 millions USD auprès de la BCDC Mbuji-Mayi.

PM

Article précédentRDC: 60% des membres de cabinet de Sylvestre Ilunga sont issus de sa famille biologique (Okito Lutundula)
Article suivantRDC: évalué à 6,9 milliards USD, le budget 2021 est réaliste (Sylvestre Ilunga)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici