Lufu: l’IGF cherche à démanteler le phénomène “Bilanga”, érigé avec la complicité de la Police et la DGM

0
1156

Depuis quelques jours, l’inspection générale des finances a lancé une vaste mission de contrôle dans la province du Kongo-central. La délégation est conduite par Victor Batubenga, l’inspecteur générale chef de service adjoint. Il est accompagné des inspecteurs provinciaux chargés du contrôle des régies financières.

Arrivé à l’étape de Lufu, poste frontalier à l’Angola, les inspecteurs ont découvert le phénomène “Bulanga”. Un système de coulage des recettes entretenus par certains services étatiques.

“Tout au long de la rivière qui sépare la RDC de l’Angola, des jeunes gens ont créé des manœuvres pour faire passer frauduleusement les marchandises sans que le service douanier ne s’en aperçoive”, a constaté Victor Batubenga.

La complicité des services publics 

Sur place, les inspecteurs ont noté avec étonnement l’imperméabilité la Direction générale de migration (DGM) et de la police. Des jeunes facilitent le passage des marchandises dans la voie illégale, sans ces services ne réagissent.

“La fraude est fréquente à Lufu, affirme le chef du bureau de la Direction générale de douanes et accises (DGDA). Ce dernier avoue avoir enregistré plus de 250 procès verbaux (PV) en moins d’une année. Le chef d’antenne DGDA salue le mécanisme de contrôle de l’IGF.

Au terme de cette mission, l’Inspection générale des finances cherche à démanteler tous les problèmes à la base de faible mobilisation des recettes publiques.

PM

Article précédentRDC-interpellation des mandataires publics : Tshisekedi appelle au respect de l’indépendance du pouvoir judiciaire
Article suivantSanté: la Covid-19 coûte 375 milliards de dollars par mois à l’économie mondiale (Antonio Guterres)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici