RDC: 6 millions USD des USA pour financer les programmes de destruction d’armes conventionnelles

0
806

Le gouvernement des États-Unis annonce l’octroi de 6 millions de dollars de plus pour le financement de programmes de destruction d’armes conventionnelles et de gestion des stocks d’armes en République démocratique du Congo (RDC). 

Sur ces ressources supplémentaires, souligne le communiqué de l’ambassade des USA à Kinshasa, 4,6 millions vont financer les efforts du Groupe consultatif sur les mines pour la construction ou la rénovation de 72 structures de stockage. L’est du pays et la région de Kinshasa sont les deux zones choisies dans le cadre du programme. A cela s’ajoute le financement de la formation de 166 membres du personnel et la destruction des excédents d’armes et de munitions. 

La somme restante, 1,4 million de dollars, sera consacrée à l’extension d’un projet existant avec le Centre régional des armes légères dans la Région des Grands Lacs, la Corne de l’Afrique et les États voisins. Ce dernier est chargé de marquer les armes détenues par le gouvernement dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri. Il travaille en partenariat avec la Commission nationale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre et la réduction de la violence armée (CNC-ALPC). 

Un partenariat renforcé

Selon le diplomate  Hammer Depuis dix-huit ans, les États-Unis œuvrent à la promotion de la stabilisation et de la sécurité. En particulier ils mettent l’accent dans l’Est du Congo, grâce à des interventions humanitaires de déminage et en endiguant la prolifération illicite des armes légères et de petit calibre. 

“Dans le cadre de notre Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité, nous sommes fiers de poursuivre ce partenariat avec le gouvernement de la RDC », a déclaré l’ambassadeur. 

Les États-Unis ont amélioré la sécurité de 81 centres de stockage d’armes, assuré la formation de près de 200 commerçants et détruit plus de 1 700 tonnes de munitions excédentaires et 180 000 armes de petit calibre excédentaires. Ces efforts ont permis concrètement de sauver des vies et de protéger les individus contre d’éventuelles blessures.

PM

Article précédentRDC-vente illégale des espaces dans le parc national des Virunga : la société civile demande à Félix Tshisekedi à agir
Article suivantRDC-Serment des juges constitutionnels: pour éviter d’envenimer la crise, AETA appelle la coalition au pouvoir à préserver les acquis démocratiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici