RDC-lutte contre la pauvreté: le FPI envisage d’élaborer une politique de financement des projets de développement

0
800

Après la covid-19, l’heure est au travail. Le Fonds de promotion de l’Industrie (FPI) affûte ses armes pour contribuer au développement de République démocratique du Congo. Pour soutenir de manière organisée les projets de développement, l’Établissement envisage d’organiser un atelier pour élaborer un plan stratégique dans les prochains jours.

Selon le FPI, ce cadre programmatique va définir la politique de financement des projets de développement.  Motivé par des nombreux succès, dont ceux obtenus à dans les Kivu et ailleurs, le FPI veut mettre son portefeuille à la portée des projets d’investissements. 

“L’établissement publics projette le financement des projets à l’intérieur de la RDC, dans le cadre du programme de lutte contre la pauvreté et l’inégalité sociale du Président de la République”, annonce son Directeur Général.

Dans le but de produire un bon travail, les experts vont travailler loin des bruits de la ville de Kinshasa. Il seront à Mbuela Lodge, un site situé dans la province du Kongo central, souligne le FPI.

Le Kasaï n’est pas la seule cible du FPI

Dans le cadre d’appui aux développement des entités de la RDC, le FPI a financé des nombreuses infrastructures dans la région du Kasaï. Il s’agit notamment du projet emblématique du Port de Ndomba sur la rivière Lubi. Des études, menées par les partenaires égyptiens, sont été déjà validées. Bientôt on pourrait basculer dans la phase de construction du port.

En dehors du Kasaï, le FPI aussi lancé plusieurs actions palpables. On cite par exemple, le projet de construction d’une centrale solaire à Lubumbashi et celui du Port de Kalemi dans la province de Tanganyika. “Nous sommes des soldats du développement”, s’est réjoui Patrice Kitebi, Directeur général du FPI.

Cette répartition géographique met fin à la polémique selon laquelle l’établissement publics s’est plus focalisé dans la région du Kasaï.

Vers le e-gouvernance

Pour raison d’efficacité et de traitement rapide des dossiers, le FPI envisage de basculer dans le e-gouvernance. Avec cette grande réforme, les signatures pourraient disparaître, souligne-t-on du côté du FPI.

Dans un avenir proche, des projets bancables pourront obtenir des financements financement du FPI au taux préférentiel de remboursement.

PM

Article précédentKinshasa: l’assemblée provinciale adopte le projet d’édit portant consolidation des budgets des ETD pour l’exercice 2019
Article suivantRDC-insécurité alimentaire: le Japon apporte une aide financière de 2,7 millions USD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici