Kasaï-Oriental: le siège de l’assemblée provinciale scellé, Kankonde convoque le président et son adjoint à Kinshasa

0
815

La province du Kasaï-Oriental s’enfonce dans une grave crise politique. Une crise née de la motion de défiance contre le gouverneur Maweja Muteba, accusé de détournement de denier public. Ce, au terme d’une mission du contrôle parlementaire, qui étale des actes de mauvaise gestion.

Le lundi 2 novembre, la journée a été électrique. La police a empêché la tenu d’une plénière sensée débattre de la motion de défiance. Puis, le siège de l’assemblée provinciale a été scellé, sur ordre de Kinshasa. Dans une déclaration, les députés provinciaux ont manifesté leurs volontés de poursuivre le contrôle parlementaire, tout en délocalisant provisoirement le siège du bureau, conforment au règlement intérieur.

Dans la soirée de lundi, le Vice-premier Ministre et Ministre de l’intérieure Gilbert Kankonde a convoqué en urgence à Kinshasa le président et le vice-président de l’assemblée provinciale.

Ce qui démontre que l’UDPS, veut étouffer les conclusions du rapport qui accable son unique gouverneur, au terme du cycle électoral de 2018.

Signalons au passage, le gouverneur incriminé séjourne à Kinshasa depuis la prestation de serment des trois juges constitutionnels.

PM

lire aussi-[Exclusif] RDC : Maweja Muteba et les 12 comptes bancaires fictifs du Kasaï-Oriental (Tome 1)

Lire aussi- Kasaï-Orientale: le gouverneur Maweja Muteba plonge les finances publiques dans le noir (Tome 2)

Article précédentRDC-consultations: J. Olenghankoy propose à Tshisekedi de dialoguer d’abord avec Joseph Kabila
Article suivant[Exclusif] Kasaï-Oriental: les enquêteurs ont trouvé seulement 353 USD et 198.000 francs congolais dans la caisse de la régie financière provinciale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici