RDC-dépassements budgétaires: Sele Yalaghuli envoie la Présidence à l’Assemblée Nationale pour contestation des chiffres sur base de ce que dispose son comptable intérieur

0
526
Photo: Ministre des finances, Sele Yalaghuli

Depuis la présentation du projet de loi portant reddition des comptes à l’Assemblée Nationale, le ministre des finances a été vigoureusement pris à partie par le conseiller de Félix Tshisekedi en matière de l’économie et finances, Marcellin Bilonda. 

Sele Yalaghuli est accusé de montage des chiffres pour ternir l’image du Président de la République Félix Tshisekedi. “Depuis un certain temps, il y a toujours eu des dépassements budgétaires dans plusieurs Institutions, notamment la Présidence, la Primature, le Ministère des Finances”, a-t-il déclaré sur Top Congo le vendredi soir. 

Et d’ajouter, “les discussions techniques sont en train de se tenir au niveau de la sous-commission économique et financière de l’assemblée nationale. C’est le moment où la Cour des Comptes est en train de verser ses avis techniques. C’est le moment que tout service qui estime être pointé du doigt, d’aller contester les chiffres sur base de ce que leurs comptables intérieurs disposent »

Dans le cadre d’élaboration de la reddition des comptes, le Ministre des finances collecte les données auprès des comptables publics affectés dans différents services utilisateurs des fonds publics. Mais aussi auprès de la Banque centrale. “La présidence dispose d’un comptable d’Etat, qui doit produire des chiffres en contestation ou en confirmation”, a-t-il poursuivi. 

Pour rappel, la reddition des comptes 2019 étale les dépassements budgétaires des 4 institutions et 13 ministères. La Présidence de la République a enregistré des dépassements budgétaires au-delà de 1000%, sur les rubriques rémunération et fonctionnement. 

PM

Article précédentRDC-RAM : le prix fixé prend en compte la réalité économique du pays (Augustin Kibassa)
Article suivantDépassements budgétaires-Sele Yalaghuli recadre Marcellin Bilonda: “les indemnités de Joseph Kabila sont imputés au Ministère du Budget et non à la Présidence”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici