Economie: Félix Tshisekedi représentera l’Afrique au Sommet du G20 en Italie

0
635

C’est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Italie en RDC Luca Attanasio, qui a remis officiellement l’invitation du Président de la république Félix Antoine, pour représenter l’Afrique au sommet de G20 en Italie. C’était  au cours de l’audience que le Chef de l’État a accordé  ce mardi 22 décembre à la cité de l’Union africaine au diplomate italien. 

Le sommet de G20 est une réunion  de haute portée, qui permet aux dirigeants  des 20 pays les plus riches du monde de se pencher  sur la relance  de l’économie  mondiale post COVID-19. 

L’objectif du prochain sommet du G20,  c’est d’essayer de faire sortir le monde du blocage dont ont souffert les économies du monde à cause de la pandémie de la COVID-19. En outre, favoriser les Petites et moyennes entreprises pour la reprise économique dans un monde post- covid, profiter de la révolution verte, de la révolution digitale et de tout ce qui concerne la protection environnementale.

Prévu au mois d’octobre 2021, « le prochain sommet  du G20  donnera l’occasion  au Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo  de défendre la cause du continent africain  devant les dirigeants des pays les plus développés », souligne le service de communication de la présidence. 

Cependant, le diplomate italien en poste à Kinshasa  a fait savoir que son pays qui vient d’assumer la présidence du G20 entend  organiser le prochain sommet au dernier trimestre de l’année 2020 afin de passer le flambeau à  un autre pays du G20.

Conçu autour de trois  » P », à savoir la population, la planète et la prospérité, le sommet du G20 est une réunion  de grandes  réflexions  et décisions  sur l’économie mondiale.

Toutefois, ce sommet va  permettre la franche collaboration entre le G20, l’Union africaine et la RDC, ajoute le diplomate italien.

Pour rappel, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sera investi  Président  de l’Union Africaine en février  2021 au cours d’un sommet extraordinaire à Addis Abeba. 

Olivier Masini

Article précédentLualaba : « Il n’existe pas des comptes parallèles, mais plutôt des Comptes dont le Vice-Gouverneur n’a pas été habilité par le Gouverneur à mouvementer »(mise au point de l’Igf)
Article suivantGouvernance: la RDC signe son retour à l’AGOA, 10 ans après son exclusion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici