Gouvernance: la RDC signe son retour à l’AGOA, 10 ans après son exclusion

0
581

Le gouvernement américain a réintégré la République Démocratique du Congo à l’AGOA (African Growth Opportunities Act (AGOA), une Loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique. La décision intervient 10 ans après sa suspension en 2010 par l’ancien président Obama, suite aux multiples violations des droits de l’homme.

“Très bonne nouvelle! Grâce aux efforts du président Tshisekedi et en tant que manifestation de notre partenariat privilégié pour la paix et la prospérité, j’ai appris de la Maison Blanche que la RDC avait été acceptée pour revenir à l’AGOA. Cela ouvrira d’importantes opportunités économiques”, a réagit l’ambassadeur américain en poste à Kinshasa.

Depuis l’entrée au pouvoir du nouveau président des contacts avec l’administration Trump avait repris pour réintégrer l’AGOA. En Août dernier, le président Tshisekedi avait chargé le gouvernement de d’accélérer les discussions.

L’AGOA, concrétisation des aspirations des États-Unis et de l’Afrique subsaharienne prévoit que le programme peut créer d’importantes oppor­tunités pour les pays remplissant les conditions et changer fondamentalement la structure des économies bénéficiaires.

Il vise vise entre autres : promouvoir le commerce et les investissements  entre les Etats-Unis et l’Afrique subsaharienne en accordant aux pays admis un accès exceptionnel au marché américain ; encourager le développement économique et les réformes en Afrique subsaharienne ; favoriser un accès et des possibilités accrues pour les investisseurs et entreprises en Afrique subsaharienne ; supprimer les contingentements au textile et aux vêtements en provenance d’Afrique subsaharienne ; encourager la diversification dans les pays les plus pauvres d’Afrique ; encourager le recours à l’assistance technique pour consolider les réformes et le développement économique.

Valery Bakutweni

Article précédentEconomie: Félix Tshisekedi représentera l’Afrique au Sommet du G20 en Italie
Article suivantRDC: le trésor public bénéficiera de 19,3 millions USD, soit 40% des recettes générées par le service RAM (Rapport)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici