Kasaï-oriental : une jeep et 3000 USD par député pour évincer le président de l’assemblée provinciale

0
652

Après plusieurs mois de conflits entre le gouvernement provincial et l’organe délibérant, la déchéance du président de l’assemblée provinciale est vivement réclamée par une poignée des élus. Selon plusieurs sources trois mille dollars américains (3.000 USD) et une jeep sont mis en jeu pour faire tomber Yves Mwamba Kadima du bureau de l’assemblée provinciale.

“Une dizaine de députés ont déjà été contactés. Cinq ont déjà  adhéré à la démarche. D’autres hésitent encore à l’initiative et sont sous menaces de services intelligents. Il s’agit des députés Kasamba Zebedé, Chef Temesha, Mbaya Bitangilayi et Daniel Tshilumba et Dany Kabengele qui est aussi sous menaces”, souligne un membre de la société civile locale. 

Le député Mbaya par exemple qui a été contacté a reçu des promesses pour un poste ministériel, a-t-il révélé à ses proches. Outre l’argent et les postes ministériels, les députés contactés ont aussi reçu des promesses de recevoir des véhicules.

Selon la même source, certains élus provinciaux indiquent que le poste du président de l’assemblée est réservé au territoire de Kamwanga. Le tribalisme fait rage au sein de l’organe délibérant et le risque d’embrasement est palpable, affirment les ONG.

La crise politique au kasaï-oriental remonte de septembre après une mission d’enquête parlementaire, dont les conclusions mettent en cause la gestion de l’actuel gouverneur.

Valery bakutweni

Article précédentRDC: le gouvernement renforce les mesures pour lutter contre la deuxième vague de Covid-19
Article suivantKwango: le projet d’édit budgétaire 2021 chiffré à 122 milliards de FC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici