RDC: Joseph Kabila perd le contrôle du bureau de l’Assemblée Nationale

0
678
Photo: Jeanine Mabunda, Présidente du bureau sortant de l'assemblée nationale

Le Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila a perdu le contrôle du bureau de l’Assemblée Nationale, au terme du vote le 10 décembre 2020 de la pétition initiée contre celui-ci dirigé par Jeanine Mabunda. Ce qui apparaît comme étant une surprise au vu de la configuration politique issue des élections de 2018.

La bataille a duré pendant presque deux semaines, après l’échec d’une plainte déposée à la cour de cassation, contre le bureau Mabunda. Cette fois-ci c’est la pétition, qui a balayée tous les proches de Joseph Kabila. 

En premier lieu, Jeanine Mabunda présidente du bureau a été déchue par 281 voix contre 200, alors que le FCC affirmait depuis 2019 avoir une majorité écrasante de plus 300 députés nationaux à l’assemblée nationale. Les autres membres n’ont pas survécu à l’ouragan.

lire aussi-Assemblée nationale : décor planté pour le vote de la pétition initiée contre le bureau Mabunda 

le FCC acte la déchéance

Au terme du vote, qui a duré plus de 5 heures, plusieurs cadres du FCC ont pris acte de la déchéance du bureau actuel de l’assemblée nationale. Courage camarades. On ne gagne pas à tous les coups. Redressons nos têtes rapidement. La douleur est profonde, mais elle ne doit pas nous ébranler. Continuons la lutte,  chers soldats”, a réagi le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la démocratie (PPRD) à travers son compte twitter.

Patrick Nkanga, conseiller du Premier Ministre Sylvestre Ilunga et cadre du parti a appelé aux réformes. “L’heure est venue pour que des changements profonds s’opèrent au PPRD ainsi qu’au FCC”, a-t-il rappelé. D’autres ont salué le débat démocratique et l’exercice de redevabilité, ayant caractérisé le vote de la pétition.

Tshisekedi marque des points face à kabila

Aux yeux des analystes politiques, le bras de fer entre les deux partenaires de la coalition a tourné en faveur de Félix Tshisekedi. Le statu quo a duré longtemps, depuis le mois de juillet après ordonnance présidentielle nomination dans la magistrature, l’armée et dans quelques services publiques.

Même si Felix Tshisekedi semble l’emporter pour l’instant avec ses nouveaux alliés, dont Moïse Katumbi et Jean Pierre Bemba, la bataille est encore longue. Il devra consolider cette avance au moment du vote du nouveau bureau. Car, “des nombreux députés du FCC ont voté contre le bureau  parce que n’ayant pas été satisfait de la gestion de Jeannine Mabunda”, affirme un assistant parlementaire. 

“Nous avons voté en âme et conscience, en toute liberté, sur une suite à donner à ce bras de fer qui a trop duré. Le peuple ne connaît ni FCC ni CACH, le peuple a besoin que son quotidien soit amélioré, c’est le sens de l’acte que l’on vient de poser”, a révélé le député national Guy Mafuta.

Suite à cette nouvelle donne politique, la bataille pour le contrôle des administrations est donc lancée gérée encore par les proches de Joseph Kabila.

Valery Bakutweni

Article précédentAssemblée nationale : décor planté pour le vote de la pétition initiée contre le bureau Mabunda
Article suivantRDC-accès à l’électricité : la Dynamique Mwinda lance à Kinshasa la campagne “Tolembi molili, Mwinda epela”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici