RDC: la Fec rejette la décision du conseil d’Etat d’organiser l’élection de son président le 23 décembre

0
473
L'entré principale du siège national de la Fec à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le conseil d’Etat a programmé l’élection du président du conseil d’administration de la fédération des entreprises du Congo (FEC) pour le 23 décembre, suite à son ordonnance du 27 octobre suspendant la réélection d’Albert Yuma pour non-respect de la procédure.

“La convocation d’une partie du corps électorale par votre lettre du 16 décembre 2020 pour une élection dont vous avez fixé la date au 23 décembre constitue une violation flagrante des dispositions des articles 13 alinéa 3 point f, 16, 23 et 26 alinéa 3 des statuts de la FEC, combinés avec les article 11 du règlement intérieur auquel renvoie expressément l’article 23 des statuts”, indique le courrier  du secrétaire général du patronat, John Nkono envoyé au conseil d’Etat.

Avant la réélection d’Albert Yuma, les conseillers du Président de la République avaient demandé le retrait de sa candidature.

lire aussiRDC- élection du président de la FEC: des conseillers de Félix Tshisekedi demandent la mise à l’écart de la candidature d’Albert Yuma (Kimona Bononge)

Dans cette démanche du conseil d’Etat, la Fec relève des incohérences dans la mission du greffe d’exécution de l’ordonnance, dont la mission se limiterait à l’ouverture de dépôt des candidatures.

“Votre initiative met tout aussi en mal la neutralité et le devoir de s’en tenir  strictement  aux termes des décisions de justice concerné, critérium qui pourtant caractérisent  toute votre action en tant qu’autorité administrative”, poursuit le patronat congolais.

La Fec affirme que l’ordonnance suspendant l’élection d’Albert Yuma est en contestation au conseil d’Etat pour obtenir la mise en néant. Après l’audience du 7 décembre, la décision de justice est toujours attendue.

Valery Bakutweni

Article précédentKasaï-oriental: le projet d’édit budgétaire 2021 présenté en baisse de 37%
Article suivantRDC : le coordonnateur de l’APLC, Ghislain Kikangala convoqué au parquet général de la Gombe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici