RDC: le taux d’électrification des zones rurales est de 1% (Rapport)

0
1108

La République Démocratique du Congo dispose d’un potentiel énergétique, le pays connaît un faible taux d’accès à l’énergie électrique. Le manque d’électrification au pays inquiète surtout les ONG évoluant dans le secteur des ressources naturelles de la RDC en l’occurrence Resources Matters qui vient de publier un rapport  sur l’électrification de la RD Congo : à la recherche des pistes de solution. 

Le taux d’accès à l’électricité en RDC demeure un mystère. Il n’y a pas des statistiques fiables en les matières mais quelques structures du secteur international et national donnent des statistiques d’accès à l’électricité selon leurs sources consultées.

“Le taux d’électrification ne dépasserait pas les 20 % : la CIA estime un taux de 17,1 % en 2016. Le chiffre de 9 % est utilisé par plusieurs  agences comme UKAID, ELAN RDC en 2019 et USAID en 2018 mais surtout par l’Unité de coordination et de management des projet du ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques”, peut-on lire dans le rapport publié par Ressources Matters dont une copie parvenue à Tsieleka.com

Pour l’ONG Ressources Matters, les estimations les plus optimistes sont celles de l’initiative de la Banque Mondiale Sustainable Energy for All dont la base des données de 2018 affiche le taux de 18,97 % d’électrification en République Démocratique du Congo.

Faible électrification des zones rurales

Malgré ces hautes estimations, la RDC reste à la 211ème sur 218 pays en matière d’accès à l’électricité, donc les efforts doivent être fournis par les autorités du pays pour améliorer tant soit l’accessibilité de la population à l’électricité.

Cet accès est inégalement réparti sur l’ensemble du territoire national congolais.  Le taux à l’électrification en zone rurale est de 1 % tandis que les zones urbaines et économiques qui comprennent les sites industriels et miniers s’accaparent 19 %.  Mais également ces inégalités s’observent dans les ménages et dans les entreprises du pays.

Olivier Masini 

Article précédentBoma: l’acquisition de la nouvelle drague de la CVM suscite espoir des agents qui totalisent 30 mois d’arriérés de salaire
Article suivantRDC : le gouvernement dote la CVM d’une drague de 4.000 m3, espère booster le trafic entre Banana et Matadi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici