Kwilu: la province dépend à 80% de la rétrocession, pourtant elle dispose de plus 230 actes générateurs (Rapport)

0
626
Photo: place de la femme de Bandundu-ville

La société civile à travers l’OCAP (Œuvres communautaires pour l’autopromotion) a rendu public ce mardi 19 janvier à Bandundu-Ville son étude sur  l’élaboration et l’exécution de l’édit budgétaire 2019 de la province du Kwilu. 

Selon les enquêteurs, l’exécution de l’édit budgétaire ne cadre pas avec les ambitions du gouvernement provincial telles qu’exprimées dans son programme du gouvernement. 

La province reste dépendante à 80% de la rétrocession, pourtant elle dispose de plus 230 actes générateurs, dont la majorité restent non activés par le gouverneur. Conséquences, les dépenses des secteurs de la santé, éducation, agriculture, … restent faiblement financer”, souligne le rapport que tsieleka.com a consulté.

Le peu de moyens dont dispose la province sont utilisés pour le fonctionnement des institutions en violation de la loi relative aux finances. “Les compétences exclusives réservées aux provinces par la loi portant libre administration des celles-ci sont violées par le pouvoir central”, affirment les enquêteurs.

Pour le Ministre provincial du Budget, Maître Muma les faits relevés dans ce rapport reflètent la réalité. Toutefois, la province est sur la voie des réformes pour accroître ses recettes. “Vous  verrez que cette année beaucoup de choses vont changer, avec la numérisation de la chaîne de la recette”, a-t-il souligné à Tsieleka.

De son côté,la société civile du Kwilu a encouragé le gouvernement provincial de mettre en œuvre les recommandations contenues dans ledit rapport. Il s’agit notamment la réforme de la direction générale des recettes du Kwilu (DGREK); lutter contre la corruption en informatisant la chaîne de la dépense et des recettes; le respect des principes de sincérité budgétaire et de l’universalité des recettes prônés par la loi relative aux finances.

Valéry Bakutweni

Article précédentRDC : l’informateur finance ses activités avec de l’argent provenant de sa poche
Article suivantZambie-empoisonnement des enfants à Kabwe : Afrewatch dépose une plainte au HCDH contre la firme Anglo American

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici