RDC: ce que l’on sait de la rencontre Tshisekedi-députés membres de l’Union Sacrée

0
635
Photo: rencontre Tshisekedi-députés membres de l'Union sacrée

A deux jours de l’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale, plus de 300 députés nationaux,  ayant favorablement répondu   à l’appel du Chef  de l’Etat  pour  la création  de l’Union Sacrée  de la Nation étaient  réunis,  ce dimanche  soir,  autour du Président  de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo  dans le  chapiteau de la cité de l’Union Africaine, indique la presse présidentielle. 

S’adressant  à  ces députés nationaux physiquement  présents, le Chef  de l’Etat a remercié  ses invités tout en  leur rappelant   l’enjeu  politique  de cette rencontre.

“J’ai tenu à  vous rencontrer  parce que nous sommes à  un tournant  décisif  de l’histoire  de notre pays ;   un tournant dont vous êtes  les acteurs  principaux”, leur  a-t-il  dit.  “Vous  ne devez pas en rester là . C’est vous qui allez écrire l’histoire  de ce tournant ensemble avec moi”, a rétorqué  le Président de la République. 

Dans une allocution de 25 minutes entrecoupée par des applaudissements  frénétiques, le Président de la république  a expliqué sa vision  basée  sur l’Homme congolais. 

S’adressant  spécialement  aux députés  nationaux issus du FCC, le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo leur a  dit de ne pas se sentir gêné face aux chantages de leur  ancienne famille  politique. 

“Que personne ne vienne vous intimider, vous n’avez trahi personne”, leur a dit le Chef de l’Etat. 

Dans sa causerie morale, le Président  de la république a mis en garde contre  toute tentative de corruption de la part des familles politiques qui promettent des enveloppes aux députés nationaux afin de torpiller  la dynamique de l’Union Sacrée pour la Nation. 

« Vous avez gagné  une bataille et vous allez gagner la guerre« ,  a-t-il conclu.

des députés renouvellent leur engagement 

Tour à  tour, les députés  nationaux  regroupés  au sein de leurs  groupes parlementaires  ont pris la parole pour réaffirmer  leur appartenance  à l’Union sacrée et assurer  le Chef  de l’Etat de leur infaillible soutien. 

Prenant la parole au nom du groupe MS, G7 et AMK ,  Christian Mwando  Nsimba a  confirmé  l’appartenance  des 70 députés nationaux membres de son groupe déterminés  à obtenir le changement. 

Le Député Bokele a pris la parole au nom des députés  FCC ayant  adhéré librement  à l’Union Sacrée.  Selon lui, près  de 80 députés  venus de ACO, AAC, CCU  et Alliés  sont rangés derrière le Chef de l’Etat. 

Pour sa part, le député MBAU s’est exprimé  au nom du MLC/ADN. D’après  lui, le MLC et son président  Jean-Pierre Bemba  sont alignés derrière  la vision du Chef de l’Etat. Ils vont le soutenir au sein de l’hémicycle  et en dehors, ont-ils assuré. 

Fort d’une cinquantaine  de députés  nationaux, le groupe AFDC et Alliés est très  engagé afin de consolider  la nouvelle  majorité  parlementaire.  L’occasion leur était offerte  de féliciter le Chef de l’Etat pour avoir choisi leur leader Modeste Bahati LUKWEBO en qualité  d’informateur. 

Leon Mubikayi du CACH, Mukeba Albert David de l’ADRP,  Patrick Muyaya de Palu et alliés et Jean Charles Okoto du PPRD ont aussi réaffirmé leur  soutien indéfectible  à la vision du Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

Ngoyi Kasanji adhère à l’union sacré

Au sujet des députés PPRD, il convient de noter que parmi les  nouveaux  venus à  l’Union sacrée figure  Alphonse Ngoyi Kasanji.

Il sied  aussi de signaler  que  cette rencontre  a été  rendue possible  grâce  au travail du président  ai de l’UDPS  Jean-Marc Kabund.  Le bureau  d’âge  de l’Assemblée nationale  et l’Informateur  Bahati  LUKWEBO étaient  présents  à  cette rencontre.

Dans son mot, le Doyen Mboso Kodia Pwanga a émis  le vœux de voir tous  les députés nationaux s’inscrire dans la vision du Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

Avec cette rencontre  , le chemin vers la requalification  de la majorité  parlementaire semble balisé.  Il ne reste qu’à l’Informateur  de faire le constat  dans les 30 jours.

Tsieleka

Article précédentRDC : de l’opacité à la transparence des contrats de 2,3 milliards USD: que reste-t-il de la Sokimo? [Rétro 2020]
Article suivantCovid-19 : le niveau de consommation régulière de trois repas par jour en baisse à Kinshasa (Etude)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici