RDC: la gratuité de l’enseignement de base piétine

0
545

Le Secrétaire général de la Commission épiscopale nationale du congo (Cenco), Abbé Donatien Nshole, a tenu un point de presse ce mercredi 13 janvier 2020 à son siège au cours duquel il a dressé un tableau de la situation de l’enseignement de base en RDC depuis le lancement de la gratuité de l’enseignement de base par le président Félix Tshisekedi.     

Selon le SG de la Cenco, la gratuité de l’enseignement souffre d’un déficit criant de vision et de leadership, de planification et de budgétisation dans la durée.  

A en croire   ce rapport, la majorité des instructions du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique  ont visé les effets et non les problèmes de fond et n’ont pas concouru à la bonne gestion et à la consolidation de la gratuité.                  

“Pour assurer l’efficacité et la pérennité de la gratuité, le gouvernement doit rationaliser la création des  écoles et des bureaux des bureaux gestionnaires ainsi que l’octroi des arrêtés via un processus participatif, transparent en suivant les normes”, a indiqué l’Abbé Nshole .      

Fort de son plus grand réseau d’établissements scolaires (40. 851 enseignants soit 16,1 % N.U et non payés dont 566, soit 33% à l’école primaire, qui travaillent sans être payés par L’État), la Cenco recommande au gouvernement de  procéder au paiement sans le délai de tous les N.U trouvés au poste au moment de l’annonce de la gratuité.       

Elle recommande par ailleurs de la refonte  en profondeur du Secope afin de garantir la transparence et la traçabilité des fonds mis à sa disposition par le trésor public pour la paie des enseignants. 

La Cenco exige enfin, la révisitation des contrats des contrats avec les institutions financières chargées de la paie des enseignants, l’augmentation des frais de fonctionnement des écoles et des bureaux gestionnaires et la révision à la hausse du premier palier(170 dollars américains) de la rémunération des enseignants en tenant compte du coût de la vie: logement et transport en milieu urbain, primes des brousse pour les enseignants des milieux ruraux conformément au statut des carrières des agents de l’administration publique.

Gloire Mayola

Article précédentRDC: le gouvernement a versé les acomptes à Embraer pour l’acquisition de deux aéronefs de la compagnie Congo airways
Article suivantRDC-gabegie financière à l’assemblée nationale: le bureau d’âge accusé de détournement de 21 millions USD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici