RDC: la NSCC scandalisée par la libération “suspecte” de Benjamin Wenga et Modeste Makabuza, condamnés pour détournement de deniers publics

0
537
Photo: Benjamin Wenga, ancien DG de l'OVD

A travers un communiqué de presse dont copie est parvenue ce lundi à la rédaction de Tsieleka, la nouvelle société civile congolaise NSCC se dit scandalisée de la libération de Benjamin Wenga et de Modeste Makabuza de la prison centrale de Makala.

La nouvelle société civile congolaise NSCC , une plateforme citoyenne et non partisane de la société civile de 815 organisations membres, est scandalisée par la libération suspecte intervenue ce vendredi 08 janvier 2021 de  Mr Benjamin Wenga et Modeste Makabuza respectivement Directeur Général de l’Office des voiries et drainage (OVD) et Directeur Général de la société congolaise de construction (Sococ)”, lit-on dans ce document du 11 janvier 2021 par la direction de communication et presse de la NSCC.

Selon elle, cette triste nouvelle de la libération de ces deux directeurs généraux risque de décourager les bonnes volontés, l’élan de changement et l’ancrage des valeurs d’un État de droit.

Elle a appelé à la mobilisation générale  de toutes les organisations de la société civile en vue d’obtenir le retour en prison de ces deux chefs d’entreprise et la démission du Vice ministre de la justice.

En outre, la NSCC annonce  saisir dès ce mardi 12 janvier le président de la République pour l’informer officiellement de cette « triste et révoltante question »et ce,  avant une éventuelle descente sur la rue des organisations de la société civile.

En rappel, condamnés à à plus de deux ans par la cour d’appel de Kinshasa/Gombe dans le cadre du procès 100 jours du président de la République, les deux directeurs généraux Benjamin Wenga et Modeste Makabuza ont été libérés de la prison centrale de Makala le vendredi dernier de suite de la grâce présidentielle prise le 31 décembre par le Chef de l’État.

Pem

Article précédentRDC: la libération de Benjamin Wenga et de Modeste Makabuza est une énième entorse à la lutte contre la corruption (UNIS)
Article suivantOne Planet Summit: la RDC renouvelle son engagement à préserver les forêts tropicales

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici