Sud-kivu: des groupes armés imposent une taxe aux bûcherons allant de 5.000 à 10.000 francs congolais (Rapport)

0
610

Le bois d’œuvre, en particulier le séquoia et le charbon de bois ont servi à financer les activités des groupes armés opérant dans les forêts autour de la région de Bunyakiri, dans le territoire de  Kalehe, révèle le rapport du groupe d’experts de l’ONU sur la République Démocratique du Congo, publié le 23 décembre 2020. 

Il s’agit entre autre des factions Raïa Mutomboki des groupes Butachabera et Hamakombo, dans la province du Sud-Kivu

Selon les enquêteurs, “depuis décembre 2019 ces groupes armés ont imposé des taxes de 200 à 500 francs congolais par personne et par jour pour l’accès des charbonneries aux forêts. Tandis que la taxe pour les bûcherons allait de 5000 à 10.000 francs congolais”.

Pour commettre cette taxation illégale, le groupe Butachinera comprenait environ 120 combattants, et le groupe hamakombo environ 150, selon les deux chefs locaux et un soldat des FARDC en poste à Bunyakiri, contacté par les enquêteurs de l’ONU.

Tsieleka

Article précédentRDC: 7.125,1 kg d’or exportés “frauduleusement” vers le Burundi et le Rwanda pendant le confinement lié à la Covid-19 (experts de l’ONU)
Article suivantRDC: le déficit budgétaire chiffré à 444 millions USD à fin 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici