Ituri: le gouvernement provincial exige une caution de 15.000 FC pour la passation du test d’embauche à la DGRPI

0
598
Photo: Direction Générale des Recettes de la Province de l’ituri

Un communiqué de la ministre provinciale de la fonction publique rendu public le samedi 6 février dernier exigée la somme de 15.000 FC à tout candidat désireux de prendre part au test d’embauche à la Direction Générale des Recettes de la Province de l’ituri (DGRPI).

Selon ce communiqué, cette mesure est prise conformément à la résolution du 58ème conseil des ministres tenu le 4 décembre 2020. Ce montant, qui est non remboursable, doit être versé sur le compte du gouvernement provincial à la Banque Commerciale du Congo, BCDC, ou à défaut, auprès des chefs des ressorts de la DGRPI au plus tard le 17 février 2021.

Cependant, cette décision n’est pas la bienvenue dans les oreilles de plusieurs couches socio-politiques de la province de l’Ituri, qui conteste cette décision. 

Cette décision n’a pas un fondement juridique. Moi personnellement je suis très déçu car le test ne peut pas être organisé moyennant l’argent, ça se fait nul part. Même en 2009 il y avait eu test mais c’était gratuit. Avec cette allure ces autorités vont se taper facilement de l’argent inutilement et pourtant nous comptons des arriérés de salaire de quelques mois”, a déploré, un agent de la DGRPI, sous l’anonymat, qui plaide pour l’annulation de cette mesure.

D’autres agents et cadres de cette régie craignent que cette situation fasse l’objet d’un soulèvement qui ne sera pas facile à maîtriser dans cette province en proie à l’insécurité.

Si nous voulons atteindre des résultats escomptés, le concours doit s’organiser dans le cadre de respect formel des prescrits et des instructions en la matière parce que le recrutement se fait pour des postes vacants et pour des postes budgétairement prévus”, a affirmé le député provincial Ezéchiel Bati Muki, élu du territoire d’Aru.

Pour la ministre provinciale de la fonction publique, “la province est butée à un sérieux problème d’ordre financier. Nous avons travaillé sur la partie administrative et avons donné un avis technique à la province. L’aspect logistique, financier n’est pas à notre niveau. La province elle-même a fait appel aux candidats et pour qu’ils puissent contribuer également au processus”, a précisé madame Espérance Musafiri Shukuru.

Plus de 2900 candidats sont retenus pour le concours dont la date n’est pas encore connue. Après examens des différents dossiers par une commission ad-hoc de sélection, de recrutement et de reclassement des agents de la DGRPI.

Tsieleka.com

Article précédentKolwezi : Grogne des travailleurs de la Cimenterie Carrière du Lualaba pour mauvaises conditions de travail
Article suivantLe rappeur sénégalais Akon se lance dans le secteur minier en RDC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici