RDC: Thambwe Mwamba bientôt face à l’affaire de 4,5 millions USD affectés aux travaux de réfection l’hémicycle du Sénat

0
458
PHoto: Thambwe Mwamba, ancien président du Sénat de la RDC

Le président du sénat, Alexis Thambwe Mwamba a démissionné ce vendredi 5 février 2020, à la veille de l’examen de la motion en vue de sa déchéance initié par un groupe des sénateurs.

Le désormais ancien président du Sénat pourrait faire face à la justice sur plusieurs dossiers de détournement de denier, qui sont sur la table du procureur général près la cour de cassation. Certains sénateurs veulent exhumer l’affaire de réfection de la salle de plénière du Sénat, jugés trop coûteux et irréaliste, indiquent plusieurs source à Tsieleka.

Le dossier avait fait l’actualité en mai 2020. Selon un document de la sénatrice Bijoux Goya, qui avait révélé l’information, le président du Sénat avait attribué un marché de gré à gré de 4,5 millions USD. Un projet de réfection de l’hémicycle du Sénat, non renseigné par la loi de finances de l’année.

“Un projet non prévu a coûté plus cher que tous les projets du Sénat préusdans lebudget2020.Si ‘on avait procédé à l ‘appel d’offre on aurait obtenu sans doute un coût inférieur à 4,5 millions USD”, a indiqué Bijoux Goya dans un document du 4 mai 2020.

L’absence de budget pour le marché, tel sus-indiqué, est un obstacle rendant irrégulière la passation dudit marché en vertu de l’article 6 point 3 et 4 de la même loi relative aux marchés publics. 

Plus de 50 millions USD à justifier

L’ancien président est déjà dans le collimateur de la Justice. “Le 6 janvier 2021, le sieur Alexis Tambwe Mwamba, président du Sénat a tiré pour le compte sénat, trois chèques d’un import respectif 2.000.000 d’euros, 1 millions de dollars et 1 millions de francs congolais», révèle le courrier procureur transmis au bureau du sénat.

Thambwe Mwamba a été sommé par l’inspection générale des finances (Igf) de justifier plus de 50 millions USD. Dans un délai de 5 jours. Selon son document du 3 février 2021, au cours de la période de janvier 2019 à fin 2020, un montant de CDF  107393869128,82 (USD 53.500.000) mis à la disposition du sénat n’est pas justifié.

Valéry Bakutweni

Article précédentRDC : 51% des projets réalisés par les entreprises minières dans cinq provinces, jugés peu sociales (Rapport)
Article suivantRDC: les ONG dénoncent l’utilisation de 25 millions USD du FOMIN par le gouvernement Ilunkamba pour combler le déficit budgétaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici