Energie: le français HDF Energy signe un accord pour développer une centrale photovoltaïque à Kinshasa

0
154

Un protocole d’accord a été signé à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC) entre l’exécutif provincial de Kinshasa et Hydrogène de France SA (HDF Energy) au ministère de l’Energie, en vue de développer une centrale photovoltaïque à hydrogène, une première en Afrique centrale.

«Dans un contexte où nous avons besoin de renforcer rapidement les moyens de production d’électricité pour la ville-province de Kinshasa, le projet de centrale par HDF, compte tenu de ses caractéristiques techniques, est accueilli avec une grande satisfaction. Nous cherchons à favoriser l’émergence, dans les meilleurs délais, de ce premier projet de centrale électrique à hydrogène, qui pourra ensuite être dupliqué dans d’autres provinces», a déclaré Flavien Nkui, ministre de l’Énergie, Pêche et Elevage.

Ce dernier a fait aussi savoir que plusieurs sites sont déjà à l’étude dans le Sud de Kinshasa pour accueillir le projet.

“La demande en électricité dans le pays est très importante. Notre solution, c’est la centrale électrique à hydrogène de forte puissance Renewstable, qui est particulièrement adaptée, non seulement pour fournir l’électricité nécessaire, mais aussi les services réseaux afin d’améliorer la stabilité et les conditions de fonctionnement de la desserte en électrique”, souligné Nicolas Lecomte, directeur HDF.

Fondée en 2012 et présente dans cinq continents, HDF Energy développe un portefeuille d’affaires de plus de 5 milliards d’euros à ce jour. Elle prévoit aussi construire dans l’avenir sa première centrale électrique à hydrogène africaine à Swakopmund, la ville côtière namibienne.

Article précédentLualaba: la centrale solaire de Fungurume produira 48 MWc d’énergie solaire
Article suivantGrand Inga: la RDC reprend les discussions avec le groupe Fortescue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici