RDC : le Gouvernement congolais a tiré 1,57 milliard $ de recettes du secteur minier en 2018

0
132

Le secteur minier a généré 1,57 milliard de dollars de recettes au gouvernement congolais l’année passée, a rapporté cette semaine le ministère des Finances du pays. Ce montant représente une hausse de 91% par rapport aux revenus enregistrés en 2017.

Premier producteur de cuivre en Afrique et leader mondial de la production de cobalt, la RDC a promulgué en 2018, un nouveau code minier qui n’a pas fait l’unanimité. Malgré cela, sa production de cuivre a augmenté au cours de l’année atteignant 1,2 million de tonnes. La production de cobalt était aussi en hausse, totalisant 106 439 tonnes alors que celle d’or augmentait de 22,6% à 28 539 kg.

La mine de Kamoa-Kakula pour améliorer la production congolaise

Le projet Kamoa-Kakula apparaît comme étant une opportunité d’affaire pour la RDC. Il pourrait devenir, à partir de sa douzième année d’exploitation, la deuxième plus grande mine de cuivre en production au monde. Avec une production annuelle de 740 000 tonnes, il devance en volume, les mines Grasberg (Indonésie) et Oyu Tolgoi (Mongolie).

La compagnie détentrice du projet, Ivanhoe Mines a publié une évaluation économique préliminaire d’un projet d’expansion censé porter la capacité de traitement à 18 millions de tonnes/an. Elle veut développer une mine de 6 millions de tonnes/an à Kakula, suivie de deux autres mines de même capacité à Kansoko et Kakula Ouest.

La production annuelle moyenne sur les dix premières années d’opération devrait être de 386 000 tonnes/an.

Il faudra dépenser un capital initial de 1,1 milliard $ pour développer la mine Kakula. Les flux de trésorerie qui résultent de l’exploitation de ce premier gisement serviront à financer les expansions de Kansoko et Kakula Ouest, ainsi qu’une fonderie.

La plus grande mine de cuivre actuellement en production est la mine Escondida, exploitée au Chili par BHP et Rio Tinto.

Si les revenus miniers ont presque doublé en 2018, ceux du secteur des hydrocarbures ont chuté de 19% pour s’établir à 165,6 millions de dollars.

Article précédentRDC: Le FPI finance  les travaux de construction des forages à Kindu.
Article suivantRDC: Le franc congolais se déprécié à 0,14% sur le marché.