RDC: L’exécution du budget 2019 arrêtée au 10 décembre dégage un déficit de 378 millions de dollars américains

0
133

L’exécution de la loi des finances 2019, arrêtées le 10 décembre dégage les recettes de 6.614 milliards de Fc contre les dépenses de 7.246 milliards de FC. Elle dégage un solde négatif cumulé de 632 milliards de FC (378 millions de dollars américains). C’est le Président de la république Félix Tshisekedi qui l’a annoncé vendredi 13 décembre 2019, lors de son adresse à la nation.

Devant les députés et les sénateurs, réunis en congrès, le Chef de l’Etat a annoncé la mise en place de plusieurs décisions pour assurer l’effectivité de la discipline budgétaire.

“Je tiens à relever un changement important de la politique budgétaire depuis l’avènement du nouveau Gouvernement à dater du 26 août 2019. Grâce à une bonne maîtrise du budget, le déficit mensuel établit en moyenne à 53 milliards de FC, entre janvier et le 10 septembre, est passé à 31,5 milliards de Fc”.

Même si Félix Tshisekedi se montre optimiste sur la gestion budgétaire ce solde négatif est le résultat de la mise en œuvre du programme d’urgence de 100 jours, non prévus dans la loi des finances 2019, indiquait le Gouverneur de la Banque centrale du Congo en mai.

L’absence de planification et de mauvaise gestion de déficit budgétaire demeure un problème récurrent en République Démocratique du Congo, depuis 2003. C’est pourquoi ces dix dernières années, les exercices budgétaires ont été clôturé sept fois avec les déficits budgétaires.

Article précédentEn 2020, la pression fiscale passera à 13% contre 9% prévu en 2019
Article suivantCorruption et blanchiment des capitaux : Saleh Assi et ses trois entreprises sanctionnées par le trésor américain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici