Inga 3 : l’espagnol ACS se retire du projet

0
152

Le constructeur ACS qui, avec AEE Power Holding, formait la partie espagnole du consortium sino-espagnol en charge de la construction du barrage d’Inga III a annoncé son retrait du projet.

« ACS ne participera pas à l’exécution du projet Inga », a affirmé un porte-parole de la compagnie dans un mail. L’Agence pour le développement de la promotion de Grand Inga en RDC, attend toujours, pour sa part, la notification officielle de ce retrait.

Le consortium avait chiffré le coût d’investissement matériel à 10,5 milliards USD et les dépenses en immobilisation sont évaluées à 13,9 milliards USD.

Les entreprises espagnoles, à l’instar de Cobra Instalaciones y Servicios S.A. (ACS) et AEE Power Holding S.L. devaient soumettre conjointement avec un consortium mené par China Three Gorges Corporation et et Power Construction Corporation of China, Ltd., une offre pour le développement de la centrale d’Inga III d’une capacité de 11 000 MW. Récemment, la partie chinoise avait fait part de difficultés dans la répartition des parts entre les cocontractants, tout en réitérant son engagement dans le projet.

C’est dans tout ce cafouillage que le président Félix Tshisekedi a récemment annoncé qu’il prévoyait une revue à la baisse de la capacité de l’infrastructure. Cette dernière ne délivrera dans un premier temps qu’une puissance de 4 800 MW qui pourrait être accrue par la suite. La partie chinoise juge pour sa part, cette option peu économique. En attendant, les conditions de mise en œuvre de cette seconde option n’ont pas encore été communiquées.

fondationbintene.org/tsieleka/Agence Ecofin

Article précédentMatières premières : Retrouvez les cours des métaux actualisés et l’historique des prix
Article suivantRDC: le Ministre du budget dénonce l’absence de traçabilité dans la gestion l’IPR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici