Gabriel Kyungu: la SNCC est un malade que nous avons trouvé dans un état de réanimation

0
403
Photo: Gabriel Kyungu PCA de la SNCC

Les nouvelles autorités de la société nationale des chemins de fer du Congo, SNCC continuent le plaidoyer auprès des autorités pour le relèvement de cette entreprise étatique qui se trouve en état d’abandon.

C’est ce qui ressort de l’entretien qu’a accordé le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la délégation de la SNCC, ce samedi 5 septembre 2020, conduite par Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, président de l’Administration de la SNCC.

C’est une visite de courtoisie et nous avons demandé que le Gouvernement nous accompagne dans ce que nous allons faire. La SNCC est un malade que nous avons trouvé dans la salle de réanimation. Et que nous devons réanimer pour que nous puissions aller de l’avant grâce surtout à l’accompagnement du Gouvernement présidé par Sylvestre Ilunga Ilunkamba pour ne pas décevoir l’autorité suprême qui nous a mis là”, a souligné Gabriel Kyungu PCA de la SNCC.

La Société Nationale des chemins de fer, SNCC n’a pas été abandonné. Elle sera appuyée a rassuré le Premier Ministre à ses interlocuteurs, a expliqué Didier Mazenga, ministre des transports et voies de communication. 

lire aussiRDC: la SNCC a réalisé 20 millions 500 unités de trafic, au seul mois d’août (DG Fabien Mutomb)

Une délégation est venue rencontrer le Premier Ministre pour lui présenter le cahier de charge et les difficultés afin de solliciter l’accompagnement du Gouvernement. Les questions posées ont eu des réponses et il promet accompagné la SNCC”, a précisé Didier Mazenga ministre des Transports et Voies de Communication. 

Rappelons que cette société nationale des chemins de fer, SNCC connaît plusieurs difficultés notamment le renouvellement de ses wagons, les arriérés des salaires de ses agents, la difficulté financière dues à la dette de son principal client la Gécamines.  

Olivier Masini  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici