RDC: lutte contre le réchauffement climatique, une association vient de planter plus de dix mille arbres pour à Idjwi

0
200

Basée dans la chefferie Ntambuka en territoire d’Idjwi, l’organisation Droit Environnement et Citoyenneté DEC en sigle a déjà planté plus de dix milles arbres le long de la route vers Kintama, Buhagwa et dans les champs de ses membres dans le groupement Nyakalengwa et Mpene, toujours dans la chefferie Ntambuka, précise Monsieur Emmanuel Ndimwiza responsable de cette association qui regroupe plus 30 jeunes.

Cette initiative vise à lutter contre le réchauffement climatique et ses impacts sur la vie humaine.

Malgré sa détermination, à atteindre cette objectif, « cette Asbl  est confrontée à la divagation des bêtes qui broutent et piétinent ces arbres agro forestiers pourtant il faut attendre plusieurs mois dans les pépinières avant de les trouver » affirme Emmanuel Ndimwiza.

Ndimwiza se dit déterminé à sensibiliser toute la population afin qu’elle prenne avec beaucoup d’attention la dimension environnementale dans ses agissements.

“… c‘est pourquoi chaque dimanche notre organisation initie des rencontres pour échanger sur les connaissances, éthique, attitudes et compétences relatives à l’environnement afin que les jeunes et toutes les autres couches de la population soient édifiés sur les questions et dangers environnementaux sur la vie humaine” explique Emmanuel Ndimwiza.

L’organisation Droit Environnement et Citoyenneté interpelle les autorités locales à discuter avec les propriétaires de concessions déjà dévastées par les érosions et qui ne produisent plus comme les collines pour en faire des “forêts communautaires”.

Cette initiative vise à lutter contre le réchauffement climatique et ses impacts sur la vie humaine.

Malgré sa détermination, à atteindre cette objectif, « cette Asbl  est confrontée à la divagation des bêtes qui broutent et piétinent ces arbres agro forestiers pourtant il faut attendre plusieurs mois dans les pépinières avant de les trouver » affirme Emmanuel Ndimwiza.

Ndimwiza se dit déterminé à sensibiliser toute la population afin qu’elle prenne avec beaucoup d’attention la dimension environnementale dans ses agissements.

“… c‘est pourquoi chaque dimanche notre organisation initie des rencontres pour échanger sur les connaissances, éthique, attitudes et compétences relatives à l’environnement afin que les jeunes et toutes les autres couches de la population soient édifiés sur les questions et dangers environnementaux sur la vie humaine” explique Emmanuel Ndimwiza.

L’organisation Droit Environnement et Citoyenneté interpelle les autorités locales à discuter avec les propriétaires de concessions déjà dévastées par les érosions et qui ne produisent plus comme les collines pour en faire des “forêts communautaires”.

Article précédentRDC : la zone économique spéciale de de Maluku va créer plus de 5000 emplois.
Article suivantProjet Grand Inga : Fortescue effectue une visite en RDC en vue de poursuivre les discussions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici