RDC: l’Igf révèle que 5 hauts responsables ont favorisé le détournement de 62 milliards FC destinés aux enseignants

0
212

L’inspection générale des finances (Igf) a révélé mardi 18 novembre les conclusions de sa mission de contrôle de la paie des enseignants. L’organe supérieur du contrôle des finances publiques a indiqué avoir constaté un détournement d’environ 62 milliards de francs congolais, soit 30,6 millions USD.

“5 hauts responsables du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnelle (Epst) et quelques agents de la direction de la paie, de la direction du trésor et de l’ordonnancement”, sont les auteurs de ce détournement a indiqué l’inspecteur général chef de services Jules Alingete.

lire aussi- RDC: des faux arrêtés antidatés, explosion du personnel non enseignant pour saper le gratuité de l’éducation, dénonce l’Igf

Par ailleurs, l’Igf a révélé l’explosion du personnel non enseignant au détriment du personnel enseignant, pourtant principal destinataire de la gratuité de l’enseignement. A cela s’ajoute “la prise en charge à la paie de nouvelles unités au détriment des anciennes unités non payées”.

En RDC le détournement des salaires des agents est fréquent. Dans un  rapport d’enquête de Septembre dernier, la police judiciaire a renseigné que depuis août 2011 jusqu’en novembre 2019, soit 101 mois, la somme de 507 021 105 899 FC ( cinq cents et sept milliards vingt et-un millions cents et cinq mille huit cents nonante neuf Francs Congolais), soit 250 millions USD a profité à un groupe des 50 personnes. Un fonds issu des reliquats de l’opération de bancarisation de la paie des agents publics.

PM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici