RDC : Resource Matters invite les autorités à construire des micro centrales hydroélectriques pour accroître le taux d’accès à l’électricité

0
166

La RDC a un potentiel énorme dans le secteur énergétique. Seulement 9% de la population congolais a accès à l’électricité. Face à cette réalité négative dans le secteur, l’ONG Resource Matters a organisé ce vendredi 27 novembre 2020 une matinée sur l’électricité en RDC. Une journée au cours de laquelle, elle a présenté son rapport intitulé ‘’l’électrification de la RDC : A la recherche des pistes de solution’’. 

Au cours de cette journée de réflexion, les ONG évoluant dans le secteur des ressources hydrauliques, les agences étatiques et paraétatiques se sont penchés sur la question pour apporter les solutions plausibles afin de permettre l’accès à l’électrification en milieu rural et périurbain.

‘‘L’objectif pour Resource Matters c’est d’amener l’État à augmenter le taux d’accès à l’électricité. Le rapport d’aujourd’hui concerne un de ces programmes qui a commencé à faire la cartographie de tous les potentiels énergétiques de la RDC avec les experts de l’université de Cap Town qui ont travaillé pour identifier partout où il y a des potentiels énergétiques’’, a souligné Jean Claude Mputu, vice-président de Resource Matters.

Le chargé des missions du Chef de l’Etat dans le secteur énergétique Bruno Kapandji a remercié les organisateurs qui autrefois étaient trop critiques à l’endroit du Gouvernement mais cette fois ci ont apporté leur contribution à l’amélioration de la desserte en électricité en RDC.

Au cours des échanges combien plus riches, tous les panélistes privés et publics étaient unanimes que la cartographie présentée par l’État dans ce secteur ne rime pas avec la réalité sur terrain. La RDC est invitée à mettre une politique énergétique pour son développement dans ce secteur. 

Olivier Masini

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici