Ituri: les mototaxis obligées de payer 50 dollars à l’état pour l’obtention d’une plaque minéralogique, le casque et le gilet

0
150

Le ministre provincial en charge de l’économie et finances, Janvier Egudra, a signifié que la vente de la plaque moto qui constitue un acte générateur de recettes, n’est pas une fabrication de la province de l’Ituri. C’est à l’issue de la réunion présidée par le gouverneur de province ad intérim Martin Shalo Dudu ayant abouti au report de l’opération de bouclage de motos dépourvues de plaques minéralogiques.

Pour permettre aux assujettis d’être en ordre, un moratoire de dix jours a été accordé. Le prix d’une plaque minéralogique est fixé à trente-cinq (35) dollars américains tandis que le casque et le gilet à quinze (15) dollars américains, a précisé le Ministre provincial des finances.

“Le report de l’opération de bouclage est une preuve éloquente de la flexibilité du gouvernement provincial à travailler avec les assujettis pour que cette opération se déroule dans un climat de sérénité au profit de la province de l’Ituri qui a énormément besoins de moyens pour relever les défis auxquels il fait face notamment sécuritaire”, a estimé le président du conseil provincial de la FEC/Ituri, Dekhana Buchu.

Pour éviter des insolvables, le gouvernement provincial réfléchit sur une une formule qui pourrait faciliter dans un proche avenir l’achat d’une moto simultanément avec la plaque pour que les assujettis ne puissent pas sentir son coût.

Cet acte est reconnu par l’ordonnance-loi N°18/004 du 18 mars 2018 qui confère à la province cette prérogative légale de mettre à la disposition de tout usager de plaques minéralogiques pour identifier les motos.

Tsieleka.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici