RDC: l’Onapac dénonce le non-paiement par la Fec des frais de prestation sur les produits agricoles d’exportation

0
182

Le Directeur général(DG) de l’Office national des produits agricoles du Congo(ONAPAC) ex-Office national du café(ONC), Guy Bompate Bo-Lounda, a dénoncé le non-paiement des frais de prestation sur les produits agricoles d’exportation par les opérateurs économiques membres de la Fédération nationale des entreprises du Congo(FEC). Il a dit dans un dans un entretien accordé à l’Agence Congolaise de Presse.

“Un groupuscule de membres de la Fédération nationale des entreprises du Congo(FEC), une organisation privée foule au pied les lois du pays, et refuse de payer les créances et taxes dues à son institution”, indiqué Guy Bompate qui  plaide pour l’implication de la Présidence de la République et du gouvernement pour le respect de la loi en la matière.

Selon le DG de l’Onapac, certains opérateurs économiques, membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) basés dans l’Est du pays (Nord-Kivu, Sud-Kivu et province Orientale) et à l’Ouest (Bas-Congo, Equateur et Kinshasa), ne s’acquittent pas de leurs obligations vis-à-vis de l’Etat par le payement des frais de prestation sur les produits agricoles d’exportation comme le prescrit la loi créant l’ONAPAC(ex-ONC).

Le 5 janvier 2021, plus de 600 tonnes de cacao ont  été exportés frauduleusement en Ouganda avec la complicité de certains services de l’Etat.

lire aussi- Nord-Kivu: saisie au poste-frontière de l’Ouganda de 600 tonnes de cacao, exportées avec des faux documents

“Une fois arrivé en Ouganda, ce cacao change la nationalité  congolaise pour devenir un  produit d’origine ougandaise, et  être exporté en suite sous le label de l’Ouganda”, a affirmé Guy Bompate.

Le non-paiement des frais de prestation sur les produits agricoles par les membres de la FEC, prive  l’Onapac de ses sources de revenus et l’empêche à remplir ses missions régaliennes, lui confiées par l’Etat. Par ailleurs, l’établissement public éprouve des difficultés à respecter  les engagements  que la RDC a pris avec les Organisations internationales comme telles que l’Organisation internationale du café,  l’Organisation internationale du cacao  ainsi que l’Organisation   africaine du café pour  payer  ses  cotisations internationales, a poursuivi son directeur général.

Valéry Bakutweni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici