RDC: saisie par la justice des comptes bancaires de Kin-Kiey pour insolvabilité à une créance de 600 mille USD du FPI

0
513
TRYPHON KIN-KIEY MULUMBA (RDC) ancien Ministre des postes et telecommunications et nouvelles technologies

Les comptes bancaires de Tryphon Kin-Kiey Mulumba sont saisis par la justice à cause de l’insolvabilité de la créance de Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) de plus de 600 mille USD, dont il est débiteur auprès de cet établissement de l’Etat depuis 2009.

Selon les avocats du FPI, la procédure de saisie-attribution a été effectuée le 10 février dernier par les huissiers de justice assermentés près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe. Ce qui laisse à croire que l’ancien Ministre des PT-NTIC de Joseph Kabila Kin-Kiey n’aura plus accès à ses comptes jusqu’au paiement de la créance que le FPI lui réclame.

L’opération de saisie de biens du débiteur insolvable Kin-Kiey Mulumba ne s’arrête pas là, affirment les avocats du FPI. La parcelle par lui hypothéquée pour accéder au prêt du FPI est aussi visée. Et les avocats dénoncent ici les policiers et militaires FARDC commis à la garde de cette parcelle hypothéquée qui font obstruction à l’exécution du titre exécutoire dont est bénéficiaire le FPI. 

Par ailleurs, les avocats  interpellent ainsi les autorités chargées de la gestion de ces unités de garde des personnalités à instruire leurs éléments pour qu’ils se comportent en dignes citoyens. Au cas contraire, ils seront poursuivis pour obstruction et rébellion contre les décisions de justice.

Depuis son avènement à la tête du FPI fin 2016, Patrice Kitebi a donné le meilleur de lui-même, non seulement pour la viabilité de cet établissement, mais aussi pour qu’il récupère tout son argent détenu par les débiteurs insolvables depuis des années évalué à l’époque à 150 millions USD. Déjà plus d’une cinquantaine des immeubles et concessions hypothéqués ont été récupérés et deviennent propriété du FPI.

Valéry Bakutweni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici