Kwilu: la société civile exige des poursuites judiciaires contre le directeur provincial de l’EPST pour le détournement de 11 millions de FC

0
411

Le gouverneur de la province du Kwilu Willy Itshundala s’en va en guerre contre le détournement des deniers publics dans sa juridiction. Raison pour laquelle, il a suspendu le directeur service de contrôle de paie des enseignants (Secope) pour avoir détourné 8 millions de francs Congolais et une jeep mise à sa disposition. 

Placide Mukwa vice-président du cadre de concertation de la société civile Kwiloise hausse le ton  en exigeant des poursuites judiciaires contre le directeur provincial de l’EPST Kwilu 1, pour le détournement de 11 millions de frais de fonctionnement et la jeep du SECOPE Kwilu 1.  

“Nous demandons aussi à la justice de se saisir du dossier. Ils ont détourné de l’argent, ils ont retranché des jeeps des fonctions, ils doivent être poursuivis et sanctionnés pénalement”, alerte  Placide Mukwa vice-président du cadre de concertation de la société civile.

Il pense qu’il est  injuste  pour les mêmes ”faits”, le Proved soit suspendu et une simple demande d’explication soit infligée au directeur provincial du SECOPE. Mais le souhait de la société civile Kwiloise est de sanctionner aussi le directeur du Secope, a-t-il ajouté.

Le gouverneur du Kwilu pour sa part estime que la procédure disciplinaire est engagée après les recommandations reçues de l’Assemblée provinciale du Kwilu, mettant à charge ces responsables de services.

Olivier Masini

Article précédentJean-Marc Châtaigner présente à Sama Lukonde les priorités de l’UE en RDC
Article suivantRDC: le Coref boucle l’évaluation du processus budget participatif à Kinshasa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici