Kinshasa: le cardinal Fridolin Ambongo dénonce le détournement de 4 millions USD décaissés pour bloquer l’avancement des érosions à Mont-ngafula

0
1097

Une délégation composée du cardinal Fridolin Ambongo, du représentant personnel  du chef de l’État, de la Banque mondiale, des députés nationaux et provinciaux, ainsi que du bourgmestre de la commune de Mont-Ngafula, a visité le site d’érosion appelé  « érosion 7 kilomètres » situé au quartier Kimbondo à Kinshasa. 

Le constat sur place a révélé que les dernières pluies qui se sont abattues sur la capitale il y a quelques jours ont fait gagner plus du terrain à cette érosion qui menace d’engloutir l’école  primaire Libota Lisantu, après avoir  englouti des maisons, un marché et des vies humaines.

« Mon message s’adresse aux autorités du pays parce que ce que nous venons de voir est insupportable.  je constate que le ravin s’est allongé de 200 mètres, qu’un marché  qui existait a été  englouti, ainsi que certaines maisons mais aussi le mur de l’école », a dit le cardinal Ambongo.

En 2020, un fonds avait été décaissé pour les travaux sur le site. L’archevêque métropolitain s’interroge sur la destination de cet argent d’autant plus que la situation s’empire davantage. 

« L’année passée le chef de l’Etat avait décidé du déblocage de 4 millions de dollars, où sont partis les 4 millions ? En tant que pasteur, quand je vois mon peuple qui désespère à cause de la gravité de l’érosion, je ne  peux que me retourner vers le chef de l’État pour que l’on fasse la lumière sur la destination de cet argent », a martelé d’un ton ferme le cardinal Ambongo.

Le cardinal Fridolin Ambongo a indiqué qu’il sera en paix lorsque la route sera réhabilitée. « Je serai en paix lorsque je quitterai l’UNIKIN en passant par cette route », a-t-il dit.

Le représentant personnel du chef de l’Etat a promis d’être le porte voix des habitants de cette partie de la capitale congolaise.

« Le chef de l’État avait déjà autorisé le déblocage de l’argent pour ces travaux. On a commencé les travaux  vers l’UNIKIN mais ça n’a pas abouti cette érosion.  Je m’engage à faire rapport en quittant ici à l’autorité. Et je pense que nous allons faire de notre mieux pour arrêter  cette érosion », a promis Yannick Luntadila, représentant personnel du chef de l’État.

Pem

Article précédentRDC-prise en charge de Sama Lukonde au fleuve Congo hôtel: le trésor public dépense 8.500 USD par nuitée
Article suivantRDC: le taux de change demeure stable à l’indicatif tout comme au parallèle (Conjoncture économique)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici