RDC: l’humanité est couvert par 3% d’eau douce

0
295

L’eau à travers le monde constitue une ressource vitale dans la vie des êtres vivants. Cette denrée est utilisée dans les foyers, dans les infrastructures sanitaires et universitaires, dans les  institutions publiques et paraétatiques où l’eau douce ou salée est consommée pour préparer, pour laver les mains, pour les toilettes, pour la vaisselle, pour la lessive ou pour toute autre chose.   

“Sur le volume total d’eau que nous avons dans le monde,  tout n’est pas doux. Nous avons seulement 3%, le reste constitue de l’eau salée. Et utiliser l’eau salée ça coûte très cher  parce que nous n’avons pas une topologie pour pouvoir  transformer l’eau salée en eau douce”, souligne le professeur Raphaël Tshimanga, directeur du centre de recherche en recherches en eau du bassin du Congo.

Et d’ajouter que sur le 3%, nous n’avons que 0,3 % d’eau que nous pouvons utiliser et qui est accessible dans les rivières, les lacs et dans le milieu souterrain accessible.

En se référant à tous ses éléments,  cela montre que l’eau douce est une ressource vitale, vulnérable et inépuisable, d’où, nous devons faire un effort pour la protéger l’eau que nous avons.

Malgré toutes les potentialités qu’offrent la RDC en ressource hydraulique, la population du pays n’a pas l’accès à l’eau potable et pourtant l’eau c’est la vie disent certains spécialistes en ressources en eau. Pour ce faire,  les autorités sont invitées à mettre un accent sur ce secteur d’importance capitale afin d’augmenter le nombre des foyers qui ont l’accès à l’eau potable.  

Olivier Masini

Article précédentSommet virtuel sur le climat : Félix Tshisekedi invité par le président américain Joe Biden
Article suivantKinshasa-recyclage des bouteilles en plastique: Gentiny Ngobila a visité les usines de la société OK plast

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici