Kinshasa-réhabilitation de la route Nzolana: le P4 dépose une deuxième pétition à la présidence pour interpeller Félix Tshisekedi

0
305
Photo: Emery Patrice NLANDU President National de P4

La population vivant dans la commune de Ngaliema a signé une pétition adressée au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi en vue de réhabiliter  la route Nzolana  située dans le quartier Malweka à Kinshasa Ngaliema  est dans un  état impraticable.

Cette pétition est initiée par Me Emery Patrice NLANDU Président National du parti du peuple pour la paix et le progrès, P4.

« À cause de la persistance des érosions, la population s’est organisée et vient de nouveau signer une deuxième pétition. Cette pétition est déposée depuis le 23 avril à la présidence de la République, à la primature, au ministère des travaux publics, au parlement, au gouverneur de la ville, à l’assemblée provinciale et naturellement au bourgmestre de Ngaliema parce que c’est une route d’intérêt municipal qui englobe 4 quartiers qui se trouvent être dans la même circonscription », a déclaré Emery Patrice NLANDU President National de P4.

Et d’ajouter que nous n’avons pas le bras, bien au contraire c’est l’occasion ici avec le projet “tshilejelu” qui vient d’être lancé par le Chef de l’État,  de rappeler au Président de la République et à tous les intervenants, qu’il est plus que temps que cette situation soit réglée.

Rappelons que la route nzolana était prise en compte dans le programme du régime du Président de la République honoraire Joseph Kabila avant de voir ses travaux être suspendus. 

Le souci de ce notable du quartier Malweka, situé dans la municipalité de Ngaliema, est la réhabilitation de cette route qui partage 4 quartiers. Une fois réhabiliter, la route nzolana va réduire les embouteillages dans ce coin de la capitale et va permettre également l’évacuation des produits agricoles d’une commune à une autre et la commercialisation de ses produits alimentaires

Olivier Masini

Article précédent“Trop de communications tue la communication. Faudrait-il une dose de communicaticide contre le populisme ?” (Tribune de Gloire Kitambala)
Article suivantKinshasa: Gentiny Ngobila lance la deuxième phase des travaux de réhabilitation de l’éclairage public

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici