Kongo-central: la réserve de biosphère de Luki détruite « systématiquement  » par des scieurs et charbonniers (Dr Ginette Ntangu)

0
57
Photo: Eve Bazaiba et Ginette Ntangu Matumona à Kinshasa

En séjour à Kinshasa, la ministre provinciale en charge de l’Environnement du Kongo Central, Dr Ginette Ntangu Matumona, a été reçue en audience ce 27 mai 2021, par la Vice-Premier ministre, ministre en charge de l’Environnement et développement durable, Eve Bazaïba Masudi.

Selon le service de communication du ministère, le but de cette visite  était de discuter sur certaines préoccupations liées à la province du Kongo Central en matière de l’environnement et de développement durable.

A l’en croire, parmi les questions qui ont été évoquées par ces deux personnalités, il y a notamment la situation de la réserve de biosphère de Luki, dans le Mayombe au Kongo-Central.

A cette occasion, Ginette Ntangu a affirmé que des activités de carbonisation et de sciage dans cette réserve entraînent une déforestation grandissante.

« Plus grave, la Coalition nationale contre l’exploitation illégale du bois (CNCEIB) a exprimé, lors d’une conférence de presse, que d’autres scieurs et des charbonniers, interviennent, par contre, en réseau avec la complicité des hauts cadres de l’Etat tant au niveau provincial que national. L’organisation déplore  une destruction méchante et systématique, organisée et progressive de ladite réserve », a-t-elle révélé.

Il sied de préciser que la réserve de Biosphère de Luki mesurant  33 mille hectares, constitue la pointe la plus australe d’une ancienne forêt primaire classée réserve de biosphère depuis 1976 par l’Unesco.

Par ailleurs, les deux personnalités ont évoqué également la question du projet 1 milliard d’arbres du président Félix Tshisekedi.

A cet égard, poursuit la source, il est également rappelé que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a officiellement lancé, le samedi 5 décembre 2020, le projet scolaire « un milliard d’arbres à l’horizon 2023 ». 

A cette occasion, il a lui-même planté un jeune baobab non loin de la Cité de l’Union Africaine sur le terrain Ngaliema.

Dr Ginette Ntangu Matumona, qui s’est dite satisfaite de cette rencontre avec la Vice-Premier ministre, ministre de l’Environnement et développement durable, a affirmé rentrer dans la province du Kongo Central avec des réponses précises de sa part.

Pem

Article précédentRDC-sports : le ministre des sports Serge Konde présente le nouvel entraîneur des Léopards à Sama Lukonde
Article suivantGoma/Éruption du Nyiragongo : le député provincial Aisé Kanendu appelle les autorités à désengorger la prison de Munzenze

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici