Exclusif-Lualaba: l’Igf révèle que le gouverneur Muyej avait dépensé 62,8 milliards $ sans pièces justificatives

0
512
Photo: Richard Muyej, gouverneur déchu de la province du Lualaba

L’inspection générale des finances (Igf) a transmis le 9 septembre 2021 à l’assemblée provinciale et au gouverneur du Lualaba les conclusions de sa mission d’audit effectuée en décembre 2020.

D’après ce rapport explosif, dont copie est parvenue à Tsieleka, le gouverneur Richard Muyej a géré la province en toute opacité. Ce qui confirmerait les allégations émises par son adjoint Fifi Masuka en mars 2021.

“Ces observations se résument de manière suivante : dépenses par banque sans pièces justificatives pour un montant total de CDF 9.074.691.424,24 (4.537.345,71 USD) et de USD 298.970.925,99; dépense par caisse sans pièces justificatives pour un montant total de CDF 132.034.780.100,50 (66.017.390 USD) et de USD 62.490.301.977,00 effectuées à la caisse d’urgence du gouvernorat”, indique Jules Alingete, inspecteur général des finances chef de service dans sa lettre de transmission. Ce qui dégage un montant total de USD 62.859.827.638,7 non justifié.

La RDC n’a jamais atteint ce montant dans son budget national, moins encore la province du Lualaba. L’opinion se demande si l’Igf s’est trompée dans ses calculs ou c’est la réalité. Car, ces révélations démontrent que le pays détiendrait beaucoup de ressource financière encore non canalisée.

lire aussi- Lualaba: Richard Muyej accusé d’avoir surfacturé les travaux du centre de négoce et de l’aéroport de Kolwezi de 32 à 64 millions USD

De son côté, Richard Muyej réfute toute accusation d’opacité dans la gestion des finances publiques de sa province. Dans une correspondance datée du 10 septembre 2021, l’autorité provinciale affirme avoir déposé à l’Igf plusieurs lots de pièces justificatives, par le biais du bureau de liaison de Kinshasa. “D’autres explications avaient été fournies lors de la séance du débat contradictoire de mai, qui ont permis de dissiper des malentendus et un délai butoir avait été accordé pour apporter des justificatifs”, poursuit-il.

Toutefois, l’assemblée provinciale du Lualaba s’est déjà saisie du rapport pour déchoir Richard Muyej et son équipe pour mauvaise gestion. Il reste à savoir, quels seront les moyens de défense de celui qui est devenu l’ex-gouverneur du Lwalaba.

Tsieleka.com

Article précédentRDC: les comptes publics clôturés en 2020 par un déficit de 517 millions $ (Ministère des finances)
Article suivantRDC-opacité à la RTNC: Patrick Muyaya est-il impuissant pour limoger Freddy Mulumba ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici